Sciences

Dossier : la diversité des poisons, de l'Antiquité à nos jours

ActualitéClassé sous :Vie du site , poison , antidote

Découvrez le dossier « Les poisons dans l'histoire ». L'Homme utilise les poisons depuis la préhistoire. Plantes, champignons, animaux, micro-organismes... Certains servent parfois aussi à fabriquer des médicaments. Ce dossier dresse un panorama des différents poisons, des potions de sorcier aux armes chimiques.

En fonction de leur dosage, les poisons peuvent être toxiques ou avoir des applications thérapeutiques. © DR

Depuis la Rome antique avec les potions de Locuste, et jusqu'aux empoisonnements célèbres de Napoléon et Raspoutine, les poisons ont toujours été au cœur des intrigues historiques. 

 

Pour définir le poison, Paracelse, médecin du XVIe siècle, affirmait : « Tout est poison, rien n'est poison. C'est la dose qui fait le poison. » Petit tour d'horizon des modes d'action et des moyens de lutter contre les poisons.

 

Le poison, utilisé dès l'Antiquité, a traversé l'histoire, menaçant la vie de dirigeants et de personnages influents... Découvrez quelques-unes de ces histoires, de Locuste à Louis XIV.

 

De nombreuses plantes sont à la fois de redoutables poisons et des médicaments potentiels, à l'image de la jusquiame, mortelle à hautes doses (causant par exemple la mort d'Hamlet dans la tragédie de Shakespeare) et pourtant aussi un traitement contre la toux. Voici quelques plantes toxiques.

 

Les arbres et les arbustes peuvent être parfois toxiques, et sont comme les plantes herbacées à l'origine de nombreux poisons naturels. L'ingestion de leurs feuilles et leurs fruits peut causer la mort.

 

Le curare et le ricin sont des arbustes toxiques, respectivement originaires d'Amérique du sud et d'Afrique. Le premier poison est connu pour provoquer des paralysies musculaires, et la ricine (substance toxique contenue dans les graines de ricin) agit par perturbation des cellules. 

 

Les champignons de nos sous-bois sont parfois toxiques. Dans l'Antiquité, Agrippine, épouse de l'empereur Claude, aurait éliminé son mari avec un plat de champignons empoisonnés. Les symptômes d'une intoxication aux champignons sont nombreux et dépendent du champignon ingéré.

 

Les animaux peuvent eux aussi servir de poisons. Les venins sont utilisés par les animaux pour se protéger de prédateurs ou pour tuer leurs proies.

 

Virus et toxines bactériennes s'apparentent aussi à des poisons, qui attaquent le système nerveux et diverses cellules du corps humain. La toxine botulique et le bacille du charbon (responsable de la maladie du charbon, ou anthrax) peuvent être utilisés comme de véritables armes.

 

Le mercure est un élément chimique particulièrement toxique. Pour la petite histoire, il était présent dans le « sublimé corrosif » utilisé par la Brinvilliers, l'une des femmes accusées d'empoisonnement dans l'Affaire des poisons sous le règne de Louis XIV.

 

L'arsenic et l'antimoine sont des semi-métaux, qui ont par le passé été utilisés comme médicaments et qui s'avèrent être aussi des poisons dangereux. L'antimoine a été employé comme cosmétique dès l'Antiquité.

 

Présent dans certains fruits, le cyanure est un poison particulièrement efficace pour donner la mort. En effet, seulement 200 mg de cyanure de potassium versés dans un verre de boisson suffisent pour tuer en moins d'une minute.

 

Le radium et le polonium ont tous deux été découverts par Pierre et Marie Curie, en 1898. Ces éléments radioactifs étant nocifs pour la santé, ils représentent des poisons potentiels.

 

En plus du cyanure largement utilisé dans les chambres à gaz nazies sous forme de Zyklon B, des gaz toxiques ont servi d'armes chimiques pendant la première guerre mondiale et lors de l'attentat au gaz sarin au Japon.

 

Que faire si un enfant a avalé un produit dangereux ? Surtout, ne pas paniquer. Des structures spécialisées sont là pour vous aider, telles que les centres antipoisons, le Samu ou encore les pompiers.

 

Corinne Boujot, chercheuse associée au Centre Edgar Morin de Paris, travaille sur le rapport de l'Homme à la nature, ce qui l'a amenée à s'intéresser aux venins animaux puis aux plantes toxiques. Elle répond ici à quelques questions pour Futura-Sciences.

 

Pour aller plus loin avec les poisons et découvrir d'autres histoires, voici une liste de sites et d'ouvrages de référence pour les curieux.