Sciences

VLTI : premières franges observées par l'interféromètre du Chili

ActualitéClassé sous :Univers , VLT , VLTI

Les premières observations interférométriques réalisées à partir des deux premiers des quatre télescopes auxiliaires du réseau interférométrique du VLT de l'ESO ont été réalisées avec succès au début février 2005. Des franges des étoiles HD62082 (magnitude 6,2) et Alphard (alpha Hydrae) ont été obtenues, confirmant le bon fonctionnement des instruments.

Les 4 télescopes de 8,2 m du Very Large Telescope

Ce réseau n'est pas complètement opérationnel. La livraison des deux derniers télescopes auxiliaires est prévue d'ici à la fin 2006. A terme, le réseau combinera les télescopes de 8,2 m du Very Large Telescope aux 4 télescopes auxiliaires. C'est-à-dire qu'il recombinera de façon cohérente les faisceaux provenant de plusieurs télescopes. Il s'agira de l'interféromètre terrestre le plus puissant au monde. En attendant sa mise en œuvre complète, les opérations courantes débuteront en octobre 2005 avec les instruments existants.

Le VLTI doit permettre aux astronomes d'étudier des détails de surface des étoiles, de sonder les disques protoplanétaires et autres objets du ciel qui nécessitent des informations très fines pour leur étude.

VLT (Very Large Telescope)

En 1993, l'ESO lance le projet VLT (Very Large Telescope) et décide de l'installer sur le site de Cerro Paranal, dans les Andes Chiliennes, où le climat est particulièrement favorable aux observations astronomiques. Il s'agit d'un ensemble de 4 télescopes (optique et infrarouge) de 8,20 m (1998 (Antu), 1999 (Kueyen), 2000 (Melipal) et 2001 pour Yepun) disposés dans une configuration en forme de trapèze et de 4 télescopes auxiliaires (AT) de 1.80 m dont l'installation sera terminée fin 2006. Ces petits télescopes de 1,8 m sont capables de se déplacer le long de voies ferrées de façon à former, lorsque les huit instruments du VLT seront en activité, un interféromètre équivalant à un télescope optique de 200 m.