Sciences

Un Mig-31 pour lancer des satellites

ActualitéClassé sous :Univers , Mig-31 , lancement

-

Le Kazakhstan et la Russie ont décidé d'utiliser l'avion à réaction supersonique Mig-31 comme composante principale d'un système de lancement de satellite. Pour cela, l'avion russe emportera le missile Ishim, équipé pour recevoir des charges utiles, capable d'insérer en orbite basse jusqu'à 200 kg. Les deux partenaires visent avant tout le secteur civil et privé. La date du premier 'lancement' n'a pas été communiquée.

Le lanceur Pegasus largué par un Boeing NB-52B

Ce système de lancement très peu coûteux est somme tout assez similaire à celui mis en œuvre par la firme américaine Orbital Science Corp qui utilise une fusée aéroportée Pegasus XL. Toutefois, les performances du Mig-31 seront moindres.

Le site de lancement d'où décollera le Mig et où seront construites les installations nécessaires à ces campagnes n'a pas encore été choisi. Rappelons que le Kazakhstan loue à la Russie les installations de Baïkonour, la base spatiale historique de l'ex Union Soviétique.

Note

La fusée aéroportée Pegasus XL d'Orbital Sciences Corp. utilise l'avion de ligne commercial Lockheed L-1011 pour rejoindre l'altitude de 12 km d'où elle est largué. Après une légère phase de chute libre (5 secondes), la fusée met en marche son moteur et débute sa phase ascensionnelle avant d'éjecter son passager sur orbite. Dans le cas de la mission Dart, la NASA vise une orbite polaire d'environ 760 km d'altitude.