Sciences

La formation des trous noirs

ActualitéClassé sous :Univers , formation d'un trou noir , sursauts gamma

Par Rémy Decourt, Futura

Une équipe de scientifiques utilisant le satellite Swift de la NASA pense avoir découvert un trou noir, quelques instants après sa formation. Cette découverte repose sur l'observation d'un sursaut gamma, survenu le 2 mai 2005.

La formation d'un trou noir lors d'une hypernova

Observé par le satellite de la NASA ce sursaut a duré 17 secondes, mais 500 secondes plus tard, les instruments de Swift ont mesuré un pic de rayonnement X 100 fois plus intense et encore jamais enregistré. Il est probable que Swift a observé les premiers signes de l'activité d'un trou noir récemment formé.

Swift a été conçu spécifiquement pour la détection et l'observation de ces sursauts gamma de sorte que l'on est capable de voir les évènements qui suivent ces sursauts non pas plusieurs heures, voire des jours après comme par le passé mais dans les minutes suivant l'apparition du sursaut.

Les sursauts gamma sont des phénomènes extrêmement violents, probablement les plus violents de l'Univers. Ils sont les précurseurs de l'explosion massive d'une étoile appelée hypernova, un évènement bien plus intense qu'une supernova. On sait que les trous noirs se forment à partir de l'effondrement d'étoiles très massives. Les récentes observations de Swift indiqueraient que si l'explosion initiale d'une étoile l'efface complètement, le trou noir ainsi formé connaît un surcroît d'activité plusieurs fois après l'explosion initiale et ce en quelques minutes. C'est-à-dire que le trou noir nouvellement formé entre en activité immédiatement.

Pour appuyer leur théorie, les scientifiques se basent sur l'analyse des sursauts gamma observés depuis quelques temps maintenant. Il apparaît que les étoiles éclatent deux, trois et parfois quatre fois dans les premières minutes suivant l'explosion initiale. Il survient d'abord un prodigieux souffle de rayons gamma et s'en suit un flot intense de rayonnement X. L'énergie produite par l'étoile éclatée et bien plus puissance que ce que prévoyaient les modèles les plus récents.

Ce phénomène a été observé par Swift dans plus de la moitié des cas d'observation de sursauts gamma détectés par le satellite de la NASA.

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.