Sciences

Chat événementiel avec Richard Heidmann : le transcript est disponible !

ActualitéClassé sous :Univers , Richard , Heidmann

-

Pour son deuxième chat événementiel, Futura-Sciences a invité Richard Heidmann le 20 janvier 2004.
Et quel succès ! Vous avez été très nombreux (250) à participer à ce chat et à poser des questions. Merci beaucoup !

Chat événementiel avec Richard Heidmann : le transcript est disponible !

Richard Heidmann est, entre autre, le président fondateur de l'association Planète Mars, la branche française de la Mars Society. Pour en savoir plus sur lui, cliquez ici.

Le transcript du chat

Bonsoir à toutes et à tous, nous avons le plaisir d'accueillir Richard Heidmann !

Merci beaucoup de vous intéresser à Mars, j'attends vos questions avec impatience, j'essaierai d'y répondre au mieux.

cyrille : Quel peut être l'impact d'une association comme la vôtre dans un projet mettant en jeu des budgets nationaux ?

Une association comme la nôtre a un rôle essentiel de relais entre le public (il s'agit d'informer et de motiver) et les institutions qu'il faut convaincre de l'intérêt du public.

livie : Quelles sont les conséquences de la découverte du H2O liquide? Et Spirit a-t-il déjà fait une découverte intéressante ?

Pour l'instant, on n'a pas observé d'eau liquide sur Mars mais uniquement des traces d'écoulements passés, certaines très récentes. L'existence d'eau liquide même passée est essentielle pour la question de la vie concernant Spirit et son frère Opportunity, leur mission est centrée sur la recherche de traces d'eau mais il est trop tôt pour parler de résultats.

astrocosmos : Bonsoir M. Heidmann ! A combien chiffreriez-vous les dépenses nécessaires (à partir d'aujourd'hui) pour réaliser la première mission habitée pour Mars ? N'est-ce pas trop cher ? Où trouver les fonds ?

Les estimations varient de 20 à 100 milliards de dollars. Notre estimation personnelle est aux alentours de 60 milliards sur 12 ans, soit 5 milliards par an, chiffre comparable à celui consacré actuellement par la NASA seule aux vols habités. Un tel programme n'implique donc pas de forces supplémentaires budgétaires.

Mars68 : Y a t-il des chances que l'on retrouve le petit robot Beagle-II ?

Aucune chance de retrouver Beagle-II, si ce n'est d'arriver à détecter son parachute avec la caméra haute résolution de Mars Global Surveyor, à supposer que ce parachute se soit ouvert.

fermentrix : Bonsoir, y aura-t-il un Beagle-III ?

On parle déjà parmi les milieux impliqués dans Beagle-II, de l'intérêt de relancer la mission. L'intérêt scientifique est effectivement important car les expériences étaient très originales mais qui sera prêt à financer ? Par ailleurs, le manque d'informations sur les causes de l'échec est un handicap sérieux.

lisa : La compétition USA Europe est-elle utile ?

Dans le domaine scientifique, il y a toujours à la fois compétition et à la fois coopération. La compétition permet l'émulation, la coopération s'impose dans l'analyse des résultats. Pour une mission habitée, la coopération s'imposera d'elle-même.

orbitmars : M. Bush a annoncé il y a quelques jour qu'il désirait construire une base avancée sur la Lune pour préparer le voyage vers Mars, cette étape est-elle bien utile selon vous ?

Le discours de Bush, ne contient pas le mot "base", il parle de "présence progressivement allongée". Le passage par la Lune est intéressant pour qualifier certains équipements à moindre coût et avec une meilleure sécurité. Par contre, prétendre utiliser la Lune comme base de départ d'une mission martienne est un non-sens économique.

raf25 : Pensez-vous qu'envoyer des hommes sur Mars sera utile étant donné l'amélioration constante de la robotique ?

Bonne question :-). L'envoi d'hommes sur Mars augmentera considérablement la productivité scientifique de la mission et les buts vont bien au-delà et visent le développement technologique, des considérations de politique internationale et la part de rêve nécessaire à nos sociétés. Sans ces motivations extra-scientifiques, le coût du vol vers Mars serait jugé excessif.

mythos75 : Combien de temps Spirit va-t-il rester en mission sur Mars ?

La mission nominale prévoit une durée de vie de 3 mois. La durée de vie est limitée par les conditions météo, la saison avançant, les panneaux solaires seront de moins en moins éclairés et Spirit finira par mourir de froid. Ceci étant, on peut espérer aller au-delà de 3 mois.

Bixli : Le discours de Bush parait il fiable et cohérent quand on connaît l'imminence des élections et l'impact sur les foules d'une telle déclaration ? N'est ce pas juste un outil électoral ?

C'est sûrement un outil électoral ou une manoeuvre électoral mais ce sont les parlementaires qui, las de voir la NASA dépenser des milliards depuis 30 ans dans les vols habités sans grands résultats, ont exigé de changer la politique de l'agence et de lui voir assigner un objectif à long terme. Cette proposition a donc une certaine assise politique.

Fubuki : Pourquoi la sonde européenne a-t-elle connue un échec alors que la sonde américaine a réussi à atterrir correctement ?

Les missions automatiques vers Mars montrent un mauvais palmarès, il y a une part de hasard. Cela étant, il faut reconnaître que les USA, après le double échec de fin 1999, ont mis "le paquet" : 800 millions de dollars pour la double mission MER à comparer avec le budget de 40 à 50 millions pour le petit Beagle-II (certes non doué de mobilité).

quei : Pourquoi pas de rétrofusée sur Beagle ?

Le système d'airbags sans rétrofusée est beaucoup moins coûteux et rendu possible par la faible masse de Beagle-II (70 kg).

Martoni : Pourquoi accorder dès maintenant une si grande importance et autant de moyens à l'exploration de Mars alors que la Lune, étape obligatoire avant Mars, est boudée par les scientifiques ?

La Lune n'est pas une étape obligatoire avant Mars, c'est une commodité offerte pour qualifier certains équipements dans les meilleures conditions. On ne peut pas dire que les scientifiques boudent la Lune ; par contre, il est clair que le potentiel de découverte sur Mars est beaucoup plus important (géologie, climatologie, hydrologie, biologie).

tifouix : quel est le but de l'association planète mars ?

Le but de l'association Planète Mars, qui figure dans nos statuts (consultables sur www.planete-mars.com) est de promouvoir une exploration de Mars résolue, robotique et humaine, l'accession de l'Homme à ce monde, en coopération internationale, avec une participation majeure de la France et de l'Europe.

fermentrix : M. Heidmann, je vois que vous avez travaillé sur la propulsion spatiale, que pensez vous des moteurs ioniques couplés au nucléaire ? Est-ce envisageable pour un éventuel voyage habité vers la planète rouge ?

Tout à fait, la propulsion électrique de grande puissance (dizaine de méga-watts) promet de diviser un jour par 2 la durée du voyage. De telle puissance nécessite un générateur nucléaire ; la propulsion ionique est un des types de propulsion les plus possibles mais il y en a d'autres.

pierre : Quelles autres missions sont prévues pour Mars prochainement ?

A chaque fenêtre de lancement, tous les 26 mois, des missions sont prévues. En 2005, MRO (Mars Reconnaissance Orbiter) fournira des images avec 30 centimètres de résolution. En 2007, Phoenix, une copie de Mars Polar Lander perdue en mars 1999. En 2009, un rover de 500 kg, alimenté en énergie nucléaire, donc d'une durée de vie de plusieurs années et capable de franchir des milliers de kilomètres (en principe). Plus tard, la grande ambition du retour d'échantillons.


Dessin d'artiste de l'orbiteur de reconnaissance martien (MRO), qui devrait être lancé par la NASA en août 2005. Equipé d'une caméra cinq fois plus puissante que celle de Mars Global Surveyor, MRO fournira des vues de la surface martienne d'une incroyable précision
Dessin d'artiste de l'orbiteur de reconnaissance martien (MRO), qui devrait être lancé par la NASA en août 2005. Equipé d'une caméra cinq fois plus puissante que celle de Mars Global Surveyor, MRO fournira des vues de la surface martienne d'une incroyable précision

Crédit photo : NASA/JPL.

jlg : A quel taux d'échec faudrait-il parvenir pour imaginer envoyer des hommes ?

Curieusement, c'est un sujet tabou, probablement pour des raisons politiques. Personnellement, et après en avoir parlé avec plusieurs astronautes, j'estime qu'une probabilité de non-catastrophe de 95% serait acceptable, mais ce n'est qu'un avis personnel.

françois: Bonjour. Je voudrais savoir, la durée d'un jour martien. Y'a t'il des saisons comme sur terre ? Quelle est la température moyenne ? (Equatoriale, et aux pôles ?). Et quelle est la pression atmosphérique à la surface de la planète rouge ?

Le jour martien est pratiquement identique au jour terrien, 24 heures 37 minutes. Il y a des saisons analogues aux nôtres mais plus longues. La température moyenne est de -55°C et peut aller de -125°C à +20°C selon les saisons et la latitude. La pression atmosphérique est de 6 à 7 mbar, équivalent à celle régnant à 35 km d'altitude sur Terre.

JJY : Bonsoir. Que pensez-vous des récentes découvertes de la sonde Spirit, concernant la couleur bleue du ciel Martien ?

Le ciel martien est coloré en rose saumon du fait de poussières d'oxyde de fer en suspension. Il semblerait effectivement, et logiquement, que cette teinte s'efface progressivement vers le zénith.

breitziger : Je voudrais savoir ce que vous pensez de la théorie de GAIA et il fait mention que la vie sur Mars était inexistante.

Je ne suis pas au courant de ça, désolé.

quei : Quel est le meilleur site d'exploration pour Mars ? Meilleur site à explorer sur Mars ?

Il faut savoir qu'à l'origine plus de 150 sites étaient en compétition pour les deux atterrisseurs MER. Ceci traduit la diversité et la richesse de la géologie martienne. Il faut dire également que les sites retenus ne sont pas forcément les plus intéressants car leur choix a été contraint par des questions de sécurité (entre autre).

astrocosmos : Dans l'état actuel des choses, pour quand prévoyez-vous la première mission habitée pour Mars ? Et le premier retour (automatique) d'échantillons (Sample Return) ?

Premier retour automatique d'échantillons martiens : au mieux 2012, au pire 2016. Première mission habitée : si on suit les scénarios Bush ou Aurora (Agence Spatiale Européene) : 2030. A partir de la décision politique, il faudrait 10 à 12 ans pour arriver sur Mars. Il n'est donc pas exclu, si la volonté existait, de débarquer sur Mars avant 2020.

Martoni : Rêvons un peu, la terraformation de mars vous parait elle, 1- crédible, 2- réalisable 3- souhaitable ?

Crédibilité : cela a fait l'objet d'études scientifiques sérieuses mais qui mettent en évidence l'absence de données. Par ailleurs, faisabilité technique ne signifie pas faisabilité historique, autrement dit, une telle entreprise nécessiterait des conditions socio-économiques et relève de la science-fiction. Savoir si c'est souhaitable est une question d'opinion personnelle qui en réalité ne se pose pas aujourd'hui. Personnellement, en tout cas, je pense qu'il faudra d'abord exploiter le potentiel scientifique de Mars avant d'éventuellement transformer la planète.

pierre : Après Mars, quelle planète choisiront les scientifiques à explorer ?

Mars s'impose comme objectif de l'astronautique après la Lune. Un autre objectif à considérer sont les astéroïdes (risque pour la Terre, source de matériaux ?). Au-delà, l'étude des satellites de Jupiter présente un objectif majeur mais l'Homme ne pourrait aborder que sur Callisto à cause des ceintures de radiation de Jupiter extrêmement puissantes.

djak : Pourquoi cette passion pour Mars ? Qu'est-ce qui vous fascine ?

L'intérêt pour Mars est bien refleté par la population des membres de l'association, on y trouve des scientifiques, des passionnés d'astronomie, des passionnés d'astronautique mais aussi des littéraires et des passionnés de science-fiction. A nos yeux, Mars possède à la fois un formidable potentiel de découvertes, d'aventures et de rêves.

astrocosmos : L'éloignement de la Terre, la durée de cet éloignement et la difficulté des communications ne risquent-ils pas d'être difficile, psychologiquement, à supporter pour un équipage à destination de Mars ?

L'aspect psychologique constitue une des difficultés majeures de l'entreprise, les critères de sélection devront les prendre en compte et ce ne seront pas seulement des individus qui seront choisis mais des équipages constitués qu'on aura préalablement testés dans des conditions de simulation.

fflyt : Quelles peuvent être les ressources exploitables sur Mars ?

La première ressource, exceptionnellement facile à exploiter, c'est l'atmosphère. On peut en tirer de l'oxygène et, par réaction avec de l'hydrogène apporté de la Terre en faible quantité, un carburant excellent comme le méthane. Plus tard, l'extraction de la glace du sous-sol (qu'on sait abondante) fournira directement de l'eau, de l'oxygène et de l'hydrogène. Le régolite permet de protéger les habitats des rayonnements cosmiques. Il faut s'attendre par ailleurs à l'existence de filon de minerais métalliques pouvant servir à l'élaboration de matériaux de construction, mais cela est plus lointain.

jlg : Peut-on simuler sur Terre la gravité martienne ?

La seule façon est d'utiliser les vols paraboliques dans lesquels la trajectoire est calculée non plus pour simuler l'absence de pesanteur mais pour une pesanteur égale à celle de Mars. La meilleure solution serait en fait une centrifugeuse au voisinage de la station spatiale des projets dans ce sens ont été soumis à l'ESA (l'agence spatiale européenne).

Merci beaucoup Richard Heidmann, le mot de la fin ?

Nous avons la chance de vivre des moments particulièrement exaltants non seulement du fait des missions mais aussi du fait de la secousse provoquée par les déclarations du président des États-Unis, profitez-en tous, admirez les photos et... soutenez notre action ! :-) Merci à tous.