Sciences

Cassini-Huygens : largage de Huygens effectué avec succès - les images (MAJ)

ActualitéClassé sous :Univers , Cassini , huygens

Mise à jour du 26/12/04 12h00 :

Séparation de la sonde Cassini et du module européen Huygens (crédit : NASA)

La sonde Cassini a envoyé à la Terre le cliché ci-dessous montrant le module européen Huygens s'éloigner de son vaisseau-mère, preuve que la séparation programmée s'est bien réalisée. Grâce à cette image, les ingénieurs pourront vérifier que la trajectoire prise par Huygens est nominale. Quoi qu'il en soit, aucun contact n'est possible avec Huygens jusqu'au 14 janvier, date où il amorcera sa chute dans l'atmosphère de Titan. Le module restera silencieux pendant les 20 jours qui suivent.

Le module Huygens s'éloignant de la sonde Cassini 12 heures après son largage (montage Futura-Sciences) Voir le cliché en haute résolution

Article original du 25/12/04 06h00 :

Le module européen Huygens s'est détaché avec succès de la sonde Cassini-Huygens dans la nuit de vendredi à samedi. L'Agence Spatiale Américaine (NASA) a annoncé le succès de cette manoeuvre dans la nuit vers 05h00 (heure de Paris).

À 04h24 (heure de Paris), les stations du Deep Space Network (réseau mondial de paraboles géantes) de Madrid et de Goldstone en Californie ont reçu un signal de la sonde Cassini-Huygens informant que la manoeuvre s'était déroulée comme prévu à 03h17 environ. La sonde, dont l'antenne a été dirigée vers la Terre au moment du largage, a ainsi confirmé le succès de la séparation de Huygens.

Dans un communiqué, David Southwood, directeur des programmes de l'Agence Spatiale Européenne (ESA), s'est félicité du succès de cette manoeuvre : "C'est un autre événement marquant couronné de succès dans l'odyssée Cassini-Huygens (...) Maintenant, tous nos espoirs sont concentrés sur l'obtention des premières données in situ d'un nouveau monde que nous avons rêvé d'explorer pendant des décennies."
Le 14 janvier 2005, le module Huygens se frottera à l'atmosphère épaisse de Titan, le plus gros satellite de Saturne. Il tentera, lors de sa chute contrôlée dans l'atmosphère titanesque, d'effectuer de nombreuses mesures et photographies qui aideront les scientifiques à mieux comprendre la chimie complexe de cet autre monde, étrangement semblable au notre tel qu'il était il y a 4 milliards d'années.

D'ici là, nous n'aurons plus de nouvelle de Huygens. Le module poursuivra silencieusement sa route vers Titan pendant les 20 jours qui suivent avant d'être sorti de son sommeil par un réveil automatique à l'aube du vendredi 14 janvier.