La capsule Dragon photographiée par Thomas Pesquet à quelques encablures de la Station spatiale (février 2017). © ESA, Nasa

Sciences

SpaceX veut envoyer deux touristes autour de la Lune

ActualitéClassé sous :SpaceX , capsule Dragon , Exploration humaine

SpaceX annonce un voyage autour de la Lune dès 2018. Les deux premiers touristes auraient déjà réservé. Elon Musk prévoit d'utiliser le Falcon Heavy et la capsule Crew Dragon. L'annonce d'un tel programme, réalisé dans des délais aussi courts, laisse perplexe. Ni la capsule ni le lanceur n'ont encore volé...

La société SpaceX d'Elon Musk a répondu favorablement à deux personnes suffisamment riches qui ont souhaité s'offrir un vol autour de la Lune. Prévu fin 2018, ce voyage touristique inédit se fera à bord d'une capsule Crew Dragon (également appelée Dragon V2) lancée par le Falcon Heavy qui décollera du pas de tir 39A du Centre spatial Kennedy, là même d'où partaient les missions Apollo du programme lunaire de la Nasa.

Pour l'instant, l'identité de ces deux touristes, qui auraient déjà versé un acompte significatif, n'a pas été communiquée. Elle sera révélée seulement s'ils sont déclarés aptes à voler dans l’espace. Pour cela, ils vont réaliser des tests de santé et de conditions physiques. Si les voyants passent au vert, leur entraînement débutera dans le courant de l'année. SpaceX n'a pas non plus indiqué le prix de ce voyage, qui pourrait avoisiner les 100 millions de dollars, « 10 à 20 % du chiffre d'affaires de SpaceX » a glissé Elon Musk.

Le premier vol d’essai du lanceur lourd Falcon Heavy est prévu cet été et SpaceX annonce un vol à vide d’une capsule Crew Dragon également en 2017. Toutefois, un vol à destination de la Lune nous paraît peu probable. Après ces deux vols inauguraux, SpaceX devra réaliser deux autres vols habités à destination de la Station avant d'envisager une mission habitée autour de la Lune. © SpaceX

SpaceX vise la Lune avant Mars

Ce Dragon lunaire sera une version améliorée du système de lancement Falcon Heavy-Crew Dragon réalisé dans le cadre du Commercial Crew Program de la Nasa, pour répondre à ses besoins en matière de desserte de la Station spatiale. Pour leur escapade autour de la Lune, les touristes resteront confinés dans la capsule Crew Dragon. La mission n'imposera donc pas de module de service similaire à celui que fournit l'ESA pour le véhicule Orion de la Nasa. Avec cette économie, SpaceX n'aura pas à réaliser de développement supplémentaire. Il faudra « juste » adapter les servitudes et le système de support vie à ce voyage plus long de quelques jours qu'une rotation d'équipage à destination de la Station.


Enfin, même si SpaceX vient de mettre entre parenthèses sa première mission martienne, en la reportant de deux ans (2020), Elon Musk a toujours Mars en point de mire. Les voyages de ce Dragon lunaire (SpaceX dit avoir reçu d'autres demandes) serviront de tremplin pour les futures missions humaines à destination de la Planète rouge.