La capsule Dragon de la mission précédente a été envoyée à la Station spatiale internationale en janvier 2015. © Nasa

Sciences

SpaceX lance une capsule Dragon pour ravitailler la Station ce soir

ActualitéClassé sous :SpaceX , dragon , CRS-6

Alors que les astronautes Scott Kelly et Mikhail Kornienko ont rejoint fin mars la Station spatiale pour une mission d'un an, la capsule Dragon de SpaceX leur apporte le nécessaire pour mener des expériences. Certaines d'entre elles seront utiles pour préparer au mieux un futur voyage humain vers Mars. Il s'agit de la sixième des douze missions commerciales commandées par la Nasa à SpaceX. Son lancement, prévu ce soir à 22 h 15 heure de Paris, est à suivre en direct depuis le site Internet de SpaceX. Parmi les enjeux de ce lancement : la récupération du premier étage du Falcon 9.

Les plus beaux lancements de SpaceX réunis en vidéo  SpaceX est une entreprise privée spécialisée dans l’astronautique et l’accès à l’espace. Depuis son premier vol en 2006, elle a réalisé de nombreuses missions avec succès, notamment grâce à son lanceur principal, le Falcon 9. Retour en vidéo sur presque 10 ans de lancements. 

Pour sa sixième mission commerciale à destination de la Station spatiale internationale (ISS), la société SpaceX va transporter quelque 2 tonnes de fret, en partie destiné à des expériences scientifiques. Certaines de ces expériences vont permettre d'améliorer notre compréhension sur la façon dont les humains s'adaptent à l'espace ainsi que sur l'impact des vols spatiaux de longue durée sur le corps humain. Deux astronautes débutent en effet, à bord du complexe orbital, une mission d'un an d'étude des effets physiologiques et psychologiques d'un long séjour dans l'espace en vue de préparer de futures missions vers Mars.

Parmi ces missions, on citera Osteo-4. Comme son nom l'indique, elle se consacre à l'étude des cellules osseuses et la perte osseuse dans l'espace. Elle a pour but d'améliorer nos connaissances sur l'ostéoporose et d'autres maladies de façon à faire progresser la recherche sur leur prévention sur Terre.

La capsule transporte également le nécessaire pour réaliser une expérience permettant de mieux comprendre la perte de vision qui touche la plupart des astronautes lorsqu'ils sont en orbite. On suppose que pendant les vols spatiaux, la pression exercée par le liquide cérébro-spinal dans le crâne augmente et appuie sur le cerveau et l'arrière des yeux, ce qui occasionnerait une déformation au niveau des globes oculaires et des nerfs optiques. Si pour certains astronautes cette modification de la vision est bénéfique (ils voient bien mieux), pour les autres cela se traduit par des difficultés à voir certains détails nets.

Tomatosphère : des graines de tomate à bord de l'ISS

Autre expérience dédiée aux sciences de la vie, le programme éducatif Tomatosphère, bien connu des étudiants américains, qui existe depuis 2001. Il consiste à envoyer à bord de l'ISS plusieurs centaines de milliers de graines de tomate (600.000 lors de cette mission) puis de les redescendre sur Terre. Elles seront distribuées à environ 18.000 classes d'élèves au Canada et aux États-Unis qui les planteront et observeront leur taux de germination. L'idée est d'encourager les élèves à en apprendre plus au sujet des sciences, de l'exploration spatiale, de l'agriculture et de la nutrition.

Enfin, la capsule va également livrer un dispositif canadien permettant à l'équipage de la Station de faire passer des pièces de rechange de l'intérieur à l'extérieur du complexe orbital à l'aide d'un panneau coulissant installé dans le sas japonais. Une fois à l'extérieur, les pièces pourront être récupérées par le bras robotique Canadarm2 et le robot Dextre. Ainsi, les astronautes seront moins souvent appelés à faire des sorties extravéhiculaires pour des tâches d'entretien ordinaire de la Station.

Le retour sur Terre de la capsule Dragon est prévu dans environ cinq semaines. Elle redescendra amerrir avec environ 1,3 tonne de fret dont des effets personnels, des expériences scientifiques et des déchets de toutes sortes.

Les différentes étapes du vol du premier étage du Falcon 9. © SpaceX

Récupérer le premier étage du Falcon 9

L'autre attrait de ce lancement sera la nouvelle tentative de récupération du premier étage du lanceur sur la barge de SpaceX, baptisée Just read the instructions. Si au sol les démonstrateurs d'étages réutilisables montrent, essais après essais (malgré l'explosion d'un prototype), que cela est possible, SpaceX n'a toujours pas réussi à le faire en vol. Ce n'est pas faute d'avoir essayé à plusieurs reprises.

Jusqu'à présent, soit du fait de défaillances de guidage, soit à cause de conditions atmosphériques défavorables, les précédentes tentatives ont échoué. Si SpaceX parvient à récupérer le premier étage du Falcon 9, posé à la verticale sur la barge, la tentative suivante pourrait voir l'étage revenir se poser sur la terre ferme, peut-être lors du lancement du satellite Jason-3 (mission d'altimétrie du Cnes et de la Nasa). Souhaitons que cette tentative soit la bonne.