Sciences

Localisation en cas d'urgence : la FCC l'exige dès 2005 sur les cellulaires

ActualitéClassé sous :recherche

-

Tous les opérateurs de télécommunications cellulaires sont sommés par la Federal Communications Commission (FCC) d'intégrer d'ici 2005 des systèmes de localisation de l'utilisateur en cas d'appel d'urgence.

Actuellement, le Rhode Island est seul Etat américain à disposer d'un système "e911" (911 étant le numéro à composer en cas d'urgence) permettant de localiser sur l'ensemble de son territoire les appels d'urgence provenant des abonnés aux réseaux cellulaires Sprint, Verizon ou T-Mobile.

D'ici la fin de l'année, Cingular, AT&T et Nextel y seront également connectés. Si le suivi informatique des paquets et des véhicules est déjà une réalité pour certaines entreprises de transport et de livraison, les coûts des technologies nécessaires sont désormais raisonnables et laissent supposer, selon les enquêtes réalisées par Jupiter Research sur le marché automobile, une expansion rapide de services plus personnalisés.

44% des personnes sondées dans le cadre de ces enquêtes se sont déclarées prêtes à s'abonner à un service de base permettant de signaler une collision entre véhicules ou de traquer une voiture volée, moyennant des frais d'installation de 400 dollars.

50% souhaitent que des services d'aide à la navigation, des "finders" pour leurs contacts commerciaux et professionnels et le courrier électronique soient également proposés.

Des entreprises comme Axiom Navigation de Costa Mesa (Californie), Digital Angel de Palm Beach (Floride) et Softbug.com de San Francisco (Californie) sont prêtes à répondre à ce qui représente aujourd'hui un des rares défis prometteurs du marché actuel.