Sciences

Le lifting des cordes vocales, façon Botox

ActualitéClassé sous :recherche , tourette , paralyse

La toxine botulique de type A, connue sous le nom de Botox, est utilisée depuis près d'une décennie pour le traitement de la dystonie localisée du larynx, un trouble neurologique qui se manifeste au niveau des cordes vocales.

Les personnes qui en sont atteintes ne peuvent contrôler leur voix en raison de mouvements involontaires des muscles du larynx.

Jusqu'à présent, aucune étude à long terme n'avait montré l'effet d'injections répétées de cette toxine sur la qualité de vie des patients. C'est aujourd'hui chose faite. La revue Archives of Otolaryngology publie en effet les résultats d'une enquête qui a permis de suivre 42 patients pendant trois ans.

Après chaque injection réalisée en moyenne toutes les 25 semaines, les scores d'évaluation se sont nettement améliorés. Les plus importantes progressions ont été enregistrées aux débuts du traitement, mais même après plusieurs cycles, la différence pré et post-injection reste significative.

Ce résultat vient lever les doutes qui entouraient l'efficacité du traitement sur le long terme et confirme l'intérêt du Botox dans certains désordres de la fonction musculaire (paralysie cérébrale, syndrome de Tourette, etc.).