Sciences

En vidéo : hommage à Georges Charpak

ActualitéClassé sous :physique , Homme , hommage à Georges Charpak

Par Jean-Luc Goudet, Futura

Le grand physicien, prix Nobel 1992, s'est éteint hier, laissant derrière lui une œuvre scientifique majeure, sur laquelle nous reviendrons. Retrouvez ce chercheur hors norme en vidéo grâce aux archives de l'INA.

Georges Charpak, en octobre 1992, explique les chambres multifils devant un journaliste de France 2. © INA

En 1992, le prix Nobel récompensait le Français Georges Charpak, né en Pologne en 1924. Résistant en France pendant la Seconde guerre mondiale, le jeune homme sera déporté à Dachau puis naturalisé français en 1946.


Le 10 décembre 1992 à Stockholm, Georges Charpak reçoit son prix Nobel de physique des mains du roi Carl XVI Gustaf de Suède. Un an plus tard, le magazine Envoyé Spécial de France 2 lui consacre un reportage. © INA

Ce couronnement lui est valu par son invention d'un nouveau détecteur de particules, dite multifils, qui a supplanté les chambres à étincelles et à bulles. Le prix lui est décerné un an seulement après celui de Pierre-Gilles de Gennes, physicien lui aussi. Les deux hommes se connaissaient et s'estimaient, partageant notamment un grand intérêt pour la vulgarisation scientifique.

Esprit original et engagé, Georges Charpak a cherché à vulgariser la science et a même créé une association, La main à la pâte, avec Pierre Léna et Yves Quéré, pour « rénover l'enseignement des sciences et de la technologie à l'école primaire ».


Un point commun avec Pierre-Gilles de Gennes ? « Nous faisons de la physique en nous amusant ». Journal de 20 heures de France 2, le 14 octobre 1992. © INA

Pour lui, comme il l'a répété dans ses livres destinés au grand public et dans ses interviews télévisées, la science, depuis quatre siècles, fait entrer l'humanité dans une nouvelle ère et n'y est pas préparée. Le plus grand danger qui la guette aujourd'hui, explique-t-il, est l'intégrisme et l'obscurantisme.


Le 12 juin 2004, Georges Charpak participe à l'émission Tout le monde en parle, de Thierry Ardisson, sur France 2. « On se prépare à une destruction massive... » © INA

Grâce aux archives de l'INA, retrouvez ce physicien étonnant dans quelques-unes de ses apparitions à la télévision où il a plaidé, comme dans ses livres, pour accroître les efforts en faveur de l'éducation des enfants, ceux des pays développés et surtout ceux du Tiers monde.

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.