Sciences

Un nouveau procédé écologique de fabrication du polystyrène

ActualitéClassé sous :physique , polystyrène , écologique

Un projet germano-néerlandais Eureka a mis au point un système permettant de fabriquer des perles de polystyrène sans dispersion de COV dans l'environnement.

Un nouveau procédé écologique de fabrication du polystyrène

La mousse de polystyrène est présente partout et sous de nombreuses formes, notamment dans l'isolation des bâtiments, les emballages ou les gobelets jetables. Toutes les variétés de mousse sont fabriquées commercialement à partir d'un seul et même matériau : les perles sphériques de polystyrène expansible (PS-E) à haute densité.

Les perles sont expansées et moulées par des fabricants à l'aide d'un agent gonflant. Actuellement, on utilise principalement le pentane, un composé organique volatile (COV) inflammable. Le PS-E peut retenir jusqu'à la moitié du pentane après la transformation et le relâche lentement dans l'atmosphère au cours de l'entreposage et de l'utilisation.

"L'augmentation des émissions de pentane est une préoccupation croissante en Europe et aux États-Unis. Des législations en vue de les limiter sont déjà prévues en Suisse, en Autriche et en Suède", déclare Wolfgang Teubert, directeur général du partenaire allemand Teubert Maschinenbau.

L'alternative, développée par Teubert Maschinenbau et les néerlandais de Nova Chemicals, propose les premières perles de polystyrène expansible gonflées à l'eau.

"Le nouveau procédé breveté crée une liaison moléculaire qui enferme de l'amidon dans une capsule de polystyrène", explique Willem van Liemt, le chef de l'équipe de recherche sur le PS-E de Nova Chemicals. "L'amidon lié par le procédé chimique absorbe des microgouttes d'eau, qui constituent un agent gonflant à l'intérieur des perles plus sûr et plus respectueux de l'environnement."

L'équipe du projet pourrait d'abord lancer la technologie aux États-Unis, où les contrôles législatifs sur les COV sont plus stricts.