Sciences

Fusion nucléaire : la France en finale

ActualitéClassé sous :physique , Iter , fusion nucléaire

-

La France sera la candidate de l'Europe pour l'implantation du futur réacteur expérimental de fusion nucléaire contrôlée, baptisé Iter.

Fusion nucléaire : la France en finale

Ce projet qui a débuté en 1986 a pour but de construire un premier réacteur de fusion nucléaire, afin de démontrer la faisabilité de cette technologie pour fournir de l'énergie. La production industrielle d'énergie par fusion n'aura pas lieu, dans le meilleur des cas, avant 2050.

Le site de Cadarache, dans les Bouches-du-Rhône, a été préféré au site espagnol de Vandellos, près de Valence. Le choix définitif entre Cadarache et Rokkasho-Mura au Japon, est prévu en décembre. Le Canada, qui était également candidat, a abandonné. La fusion nucléaire contrôlée vise à produire une énergie propre et sûre, avec des combustibles présents en quantités quasi-illimitées : le deutérium et le tritium.
La réaction de fusion est semblable à celle qui a lieu au cœur du soleil et consiste en la fusion de deux atomes légers pour créer un atome plus lourd. Pour y parvenir sur Terre, il faut confiner fortement les atomes et les chauffer à plus de 100 millions de degrés. De nombreuses difficultés technologiques restent à surmonter pour atteindre ces conditions suffisamment longtemps afin de produire de l'énergie. Le coût d'Iter est évalué à 10 milliards d'euros sur trente ans, mais les retombées économiques prévues sont également gigantesques.