La mécanique quantique a vu le jour au début du XXe siècle. Albert Einstein (sur la photo) a largement contribué au développement de cette nouvelle physique, tout comme Erwin Schrödinger. © InformiguelCarreño, Wikimedia Commons, CC by-sa 4.0

Sciences

Einstein vs Schrödinger : quand deux génies s’affrontent

ActualitéClassé sous :livre , physique , Albert Einstein

Albert Einstein et Erwin Schrödinger sont considérés comme deux des plus grands savants du XXe siècle. Tantôt alliés, tantôt adversaires, ils ont tous deux participé activement au développement de la physique quantique. Le livre Le dé d'Einstein et le chat de Schrödinger, écrit par Paul Halpern et paru aux éditions Dunod, raconte la formidable histoire de leurs découvertes.

Interview : le paradoxe du chat de Schrödinger  Le chat de Schrödinger est une expérience de pensée souvent évoquée en physique quantique. Ce paradoxe célèbre décrit la combinaison linéaire d’états appliquée à un sujet assez particulier : un chat. Futura-Sciences a rencontré Claude Aslangul, physicien, pour qu’il nous parle plus en détail de cette idée. 

Les physiciens Albert Einstein et Erwin Schrödinger se sont parfois querellés mais ils étaient au moins d'accord sur un point : l'interprétation standard de la mécanique quantique, née au début du XXe siècle, ne suffisait pas. Ils l'ont alors critiquée, chacun à leur manière, bouleversant notre vision du monde.

Dans son livre intitulé Le dé d'Einstein et le chat de Schrödinger, paru aux éditions Dunod, Paul Halpern, professeur de physique à l'université de Philadelphie (États-Unis), explique comment les deux hommes, tout d'abord amis puis concurrents, ont permis de mieux comprendre l'infiniment petit.

Lorsque naît la physique quantique, Albert Einstein est déjà un savant reconnu. Sa théorie de la relativité générale vient d'être confirmée. À cette époque, Erwin Schrödinger ne bénéficie pas d'une telle gloire mais il s'imposera ensuite comme l'un des bâtisseurs de la physique quantique, avec notamment Werner Heisenberg et Max Planck.

Le livre Le dé d'Einstein et le chat de Schrödinger, de Paul Halpern, revient sur la relation liant Albert Einstein et Erwin Schrödinger. Il raconte comment ces deux génies ont bouleversé la physique. © Dunod, tous droits réservés

Une amitié tumultueuse et des avancées colossales

Albert Einstein et Erwin Schrödinger partageaient un même but : ils espéraient parvenir à une « théorie du tout » qui transcende les bizarreries du monde quantique. De cette quête émergent deux réflexions qui resteront dans l'histoire : le plus célèbre aphorisme d'Einstein - « Dieu ne joue pas aux dés » - et la non moins fameuse fable de Schrödinger du chat ni mort, ni vivant, qui serait lié à l'état d'une particule. Les deux se voulaient la démonstration flagrante de l'absurdité d'une théorie qui aurait mal tourné.

L'ouvrage de Paul Halpern nous livre l'histoire de ces deux grands Hommes et de leur amitié perdue puis retrouvée au fil des découvertes. Il explique par exemple que c'est de cette relation qu'est née l'énigme du chat de Schrödinger. Il revient également sur une partie de la vie d'Einstein qui, après avoir établi sa théorie de la relativité générale, s'est attelé à compléter la théorie quantique.

Erwin Schrödinger (à gauche) et Albert Einstein (à droite) ont vécu une amitié tumultueuse. © Nobel Foundation et Orren Jack Turner, Wikimedia Commons, DP

Le dé d'Einstein et le chat de Schrödinger nous offre surtout la petite histoire dans la grande et permet de mieux comprendre comment la rupture surgit entre le père de la relativité générale et l'un des plus célèbres fondateurs de la physique quantique.

  • Éditeur : Dunod
  • Sortie : 2016
  • Nombre de pages : 320
  • Format : 240 x 155 mm
  • Prix : 22 euros