Le mont Melbourne, vue de la mer de Ross, par où est arrivée l’expédition dirigée par Robert Scott. © Michael Van Woert, NOAA, Nesdis, ORA

Sciences

En Antarctique, un gâteau vieux de 100 ans... et parfaitement conservé

ActualitéClassé sous :histoire , expédition Terra Nova , continent antarctique

-

Conservé depuis 1910, ou peu s'en faut, par un bon emballage et le froid qui règne en Antarctique, un cake aux fruits trouvé dans une ancienne base scientifique de la côte de la mer de Ross semble encore mangeable. Il ne sera pas dévoré : c'est une pièce historique, qui date probablement de l'expédition Terra Nova, menée par Robert Scott pour atteindre le pôle Sud et qui s'est achevée dramatiquement.

Une équipe d'historiens a découvert le plus vieux cake aux fruits. Soigneusement empaquetée dans du papier et enfermée dans une boîte en fer, la pâtisserie est en excellent état et, même, « semble encore mangeable » explique Lizzie Meek dans un communiqué. Son équipe fouille depuis mai 2016 une ancienne base scientifique sur le cap Adare, à l'est de la mer de Ross, en Antarctique et a déjà accumulé 1.500 « artefacts », c'est-à-dire des objets faits de main d'Homme.

Là est passée l'expédition britannique Terra Nova, entre 1910 et 1913, menée par le capitaine de la Royal Navy, Robert Scott, qui en était à sa deuxième incursion près du pôle Sud. Ces gâteaux aux fruits faisaient partie du ravitaillement embarqué, confectionnés par Huntley & Palmers. « C'est un aliment très riche idéal pour les conditions de l'Antarctique et qui est encore prisé aujourd'hui » poursuit l'historienne du projet Antarctic Heritage Trust. Il n'est donc pas étonnant d'en trouver parmi les rations de cette expédition qui devait explorer le continent.

Revivez la course au pôle Sud d’Amundsen et Scott, il y a 100 ans

Le gâteau de Huntley & Palmers, délicatement dégagé de son emballage. Il est arrivé en Antarctique vers 1910... © Antarctic Heritage Trust

Un cake aux fruits vestige d’une grande expédition en Antarctique

Lors d'un précédent voyage, Scott et ses hommes avaient découvert l'immense plateau qui constitue l'essentiel de la surface de l'Antarctique oriental et où se trouve le pôle Sud géographique. C'était le principal but de cette expédition, qui l'a bien atteint, mais juste après le Norvégien Roald Amundsen, et qui s'est terminée de manière dramatique.

Tous les hommes de la marche vers le pôle ont péri en mars 1912, sur le chemin de retour vers la côte de la mer de Ross, à cause d'un rendez-vous avec une autre équipe qui devait apporter du ravitaillement. Parmi les découvertes de cette expédition figure celle d'un passé verdoyant de l'Antarctique.