Sciences

Détruire un astéroïde avec une bombe nucléaire serait possible

ActualitéClassé sous :collision , protection planétaire , surveillance de la Terre

Des scientifiques russes ont planché sur la méthode la plus radicale pour dévier un astéroïde menaçant la Terre : l'explosion d'une bombe nucléaire qui en provoquerait la fragmentation et dévierait suffisamment l'ensemble. Après une simulation d'une telle opération s'appuyant sur un géocroiseur bien réel, Apophis, les chercheurs l'estiment efficace.

D'après les dernières estimations de la Nasa, environ 5.000 astéroïdes sont potentiellement dangereux pour la Terre. Ils circulent sur une orbite qui coupe celle de la Terre. Mais aucune collision n'est prévue pour les cent prochaines années. © Esa, Pierre Carril

Parmi les scénarios envisagés pour protéger la Terre contre le risque de collision avec un astéroïde, celui de l'explosion d'une charge nucléaire à proximité de l'objet fait son chemin. Aujourd'hui, une telle expérience est interdite mais on peut raisonnablement penser que l'imminence d'une collision aux conséquences catastrophiques à l'échelle de l'humanité entière conduirait à lever cette interdiction.


C'est pourquoi, aux États-Unis comme en Russie, et certainement dans d'autres pays, des organismes de recherche étudient les moyens de dévier des astéroïdes de cette manière. Cependant, une telle manœuvre pourrait se retourner contre nous puisque, non contrôlée, l'explosion pourrait expédier vers la Terre des fragments importants, qui plus est irradiés.

Des chercheurs russes des universités de Saint-Pétersbourg et de Tomsk et des centres de recherches de Keldysh et Sirius se sont intéressés à cette question. Ils ont réalisé un modèle d'explosion numérique d'un gros astéroïde, plusieurs années avant la collision prévue, d'une manière telle que ses fragments ne tombent pas sur Terre. Ces travaux ont été rendus publics début juin 2016 et sont disponibles en ligne (The preventive destruction of a hazardous asteroid, par A. G. Aleksandrova , T. Yu. Galushina, A. B. Prishchepenko, K. V. Kholshevnikov et V. M. Chechetkin).

Apophis est un géocroiseur, c'est-à-dire que sa trajectoire autour du Soleil l'amène fréquemment à croiser celle de la Terre. À ce titre, ce rocher de plus de 300 m de diamètre est potentiellement dangereux, une perturbation gravitationnelle, même faible, pouvant l'amener sur une trajectoire de collision avec la Terre. © Esa

Une bombe d'une mégatonne suffirait pour Apophis

Pour leurs travaux, ils se sont basés sur un cas concret et ont choisi l'astéroïde Apophis dont la dangerosité est avérée. La trajectoire de cet objet coupe celle de la Terre et il est impossible de la prédire au-delà de 50 à 100 ans. Lors de son prochain passage à proximité de la Terre, en avril 2029, le risque de collision sera nul mais notre planète sera tout de même survolée à seulement 38.000 kilomètres de distance par ce corps de près de 50 millions de tonnes. Sa surveillance est une priorité car son orbite peut être modifiée par des effets gravitationnels. Le cas a déjà été observé : en 1992, la comète Shoemaker-Levy 9 avait subi une forte attraction gravitationnelle lors de son passage près de Jupiter, planète sur laquelle elle s'était écrasée deux ans plus tard, en juillet 1994.

Les chercheurs russes ont montré que pour détruire partiellement cet objet, la puissance de l'explosion nécessaire doit être équivalente à une mégatonne de TNT, être déclenchée à l'arrière de l'astéroïde et, bien évidemment, le plus loin possible de la Terre. Une partie de l'astéroïde sera vaporisée et l'autre fragmentée en une multitude de morceaux dont la taille n'excédera pas 10 mètres, avec des orbites très différentes de celle de l'astéroïde. Les chercheurs estiment que, dans les dix années qui suivront l'explosion, seulement un petit nombre de ces fragments, avec des niveaux de radioactivité faibles, tomberont sur Terre. Ils concluent à l'intérêt de la bombe dans au moins deux cas : quand une méthode plus douce est impossible et quand des objets risquent de revenir plusieurs fois en trajectoire de collision avec notre planète.

Interview : la Terre menacée par des astéroïdes ?  Depuis quelques années les scientifiques étudient la menace possible des géocroiseurs pour notre Planète. À l’image du scénario de l’extinction des dinosaures, ces astéroïdes sont-ils une menace pour la vie sur Terre ? Futura-Sciences a interviewé Jean-Pierre Luminet, astrophysicien de renom, afin d’en savoir plus.