Sciences

Le zoom de Hubble sur la supernova de l'an 1006

ActualitéClassé sous :Astronomie , Supernova , SN 1006

Par Laurent Sacco, Futura

Figure 3. Un zoom sur la bulle de matière des restes de la supernova SN1006. Un filament de gaz chauffé par une onde choc et rayonnant dans le visible apparait. Crédit : Nasa/Esa/Hubble Heritage Team (STScI/Aura)

Le télescope spatial Hubble a contribué à corriger la myopie de l'Humanité face au ciel et il continue à le faire. En témoignent ces remarquables images de ce qui a sans doute été la supernova la plus brillante observée sur Terre. c'était en l'an 1006...

Les supernovae sont à l’honneur ces derniers temps aussi bien à cause de leur rôle dans la découverte de l'expansion accéléré de l'Univers que pour les magnifiques restes qu'elles ont laissé dans la Galaxie et que les images de Chandra, Spitzer et Hubble nous ont révélées.

L'une des nébuleuses présente dans notre Voie Lactée en est un bel exemple et elle a été produite par l'explosion il y a environ 8.000 ans d'une naine blanche dans un système binaire. Observée en 1006 après JC aussi bien en Afrique qu'en Europe, SN 1006 a surpassé Vénus en magnitude la nuit et elle était même visible de jour pendant des semaines. Située à 7000 années-lumière la supernova est restée visible à l'œil nu pendant plus de deux années.

Figure 1. Un zoom sur la bulle de matière des restes de la supernova SN1006. Un filament de gaz chauffé par une onde choc et rayonnant dans le visible apparaît. © Nasa/Esa/Hubble Heritage Team

Un anneau en expansion rapide

Personne, bien sûr, ne pouvait imaginer la nature de ce phénomène astronomique qui venait en plus bousculer la conception aristotélicienne d'un monde d'étoiles fixes et éternelles, contrastant avec le monde instable et chaotique de notre bas-monde terrestre. Il faudra attendre la naissance de l'astrophysique nucléaire dans les années 1930 pour qu'enfin ces éclats célestes perdent un peu de leur mystère.

Ce n'est même qu'au milieu des années 1960 que des observations au radiotélescope démontrèrent l'existence, à l'emplacement de la sphère céleste où l'étoile mystérieuse de 1006 était temporairement apparue, d'une sorte d'anneau de matière en expansion à une vitesse vertigineuse dépassant les 30 millions de kilomètres par heure.

Il faudra attendre 1976 pour que les premières images de SN 1006 dans le domaine visible soient enfin réalisées. Il s'agissait d'un filament (voir la figure 1) situé au nord-est de l'anneau découvert dans le domaine radio et dont aujourd'hui Hubble nous livre des images détaillées.

Figure 2. Cliquez pour agrandir. Image composite à différentes longueurs d'ondes représentées en fausses couleurs de la nébuleuse laissée par SN 1006. Le carré en haut à droite indique la zone sur laquelle Hubble a réalisé le zoom précédent dans le domaine visible. Crédit : Nasa/Esa

Le filament observé aujourd'hui correspond en fait au front d'une onde de choc qui continue à se propager dans la matière libérée par l'explosion de l'étoile. Sur son passage, le gaz est comprimé, s'échauffe et se met à rayonner dans le visible.

Actuellement la sphère de matière bien visible sur l'image de la figure 2 a un diamètre de 60 années-lumière et le filament de couleur jaune-blanche correspond à celui coloré en rouge sur l'image de la figure 3. Il s'agit d'une image prise dans le domaine visible et causée par l'émission des atomes d'hydrogène.

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.