Sciences

À venir : une éclipse partielle de Lune le 25 avril

ActualitéClassé sous :Astronomie , éclipse , lune

-

Les amateurs de curiosités célestes ont rendez-vous avec la Lune, dans la soirée du jeudi 25 avril. En effet, notre satellite naturel passera dans la pénombre de la Terre, un phénomène d'éclipse partielle facilement observable depuis une grande partie de notre planète.

L'éclipse partielle de Lune du 25 avril 2013 sera sans aucun doute moins spectaculaire que celle du 10 décembre 2011, photographiée au-dessus de la ville de Lyon. © Jean-Baptiste Feldmann

Disons-le d'emblée : 2013 ne sera pas une grande année en matière d'éclipses. Deux éclipses de Soleil simplement annulaires le 9 mai et le 3 novembre nécessiteront de parcourir des milliers de kilomètres. La première sera en effet visible depuis l'Australie, la seconde depuis l'Afrique centrale. Concernant les éclipses de Lune, seule l'éclipse partielle de ce jeudi 25 avril sera observable depuis l'Hexagone.

Après le passage de la comète Panstarrs il y a quelques semaines et avant l'arrivée de la comète Ison à l'automne, les astronomes ne bouderont cependant pas leur plaisir, et suivront avec attention le cheminement de notre satellite naturel dans la pénombre terrestre pendant près de 4 heures.

Découvrons le déroulement de ce phénomène qui sera à la portée de tous les curieux du ciel sans aucun instrument, avec en prime quelques petites curiosités à savourer.

Ce schéma représente le déroulement de l'éclipse partielle de Lune du 25 avril 2013. Au maximum du phénomène, la Lune sera entièrement dans la pénombre terrestre et le pôle nord lunaire affleurera le cône d'ombre. C'est à ce niveau qu'on observera un assombrissement assez prononcé. Les heures mentionnées sont des heures françaises. © Jean-Baptiste Feldmann

La Lune en spectacle… et curiosités célestes alentour

Le jeudi 25 avril, la Pleine Lune se lèvera peu avant 21 h 00 (heure française). Elle sera particulièrement imposante, avec un diamètre apparent de 32,7 minutes d'arc, une taille légèrement inférieure à celle qu'elle abordera le 23 juin lors de la plus grosse Pleine Lune de l'année. Rappelons que les variations du diamètre lunaire apparent dépendent de la distance Terre-Lune qui peut varier d'environ 356.000 à 405.000 km. L'éclipse partielle aura déjà commencé depuis 20 h 03, instant du premier contact entre le disque lunaire et la pénombre terrestre, mais il faudra attendre le maximum vers 22 h 08, pour distinguer un assombrissement sur la partie nord de la Lune, zone qui frôlera alors le cône d'ombre terrestre. Ce sera le moment pour regarder le ciel tout autour de la Lune, laquelle aura un peu perdu de son éclat.

Quelques degrés plus hauts, on pourra découvrir Spica (Alpha Virginis), l'étoile la plus brillante de la Vierge, la constellation devant laquelle se trouvera la Lune le soir de l'éclipse partielle. Les observateurs situés en Amérique du Nord, 20 heures plus tôt, auront assisté à une occultation de Spica par la Lune. À gauche de notre satellite naturel, un point lumineux attirera notre attention : c'est la planète Saturne qui sera en opposition trois jours plus tard.

Profitons de la soirée du 25 avril pour repérer Spica et Saturne, deux astres dont la magnitude (entre 0 et 1) est suffisante pour les rendre observables à proximité du phare lunaire. Cette éclipse partielle de Lune sera la dernière visible en France avant l'éclipse totale de Lune du 28 septembre 2015.