Sciences

Plongez parmi 500.000 galaxies !

ActualitéClassé sous :Astronomie , Galaxie , télescope

Pour fêter dignement ses 30 ans d'activité, le Canada-France-Hawaii-Telescope présente une image géante de 370 millions de pixels. Dans ce bout d'univers, nous attendent un demi-million de galaxies...

Un petit morceau du CFHT Legacy Survey Deep Field qu'il est possible d'explorer à loisir. © CFHT
  • Découvrez le Gran Tecan, un autre très grand télescope 

En 1980 le CFHT recevait sa première lumière. Installé à 4.200 mètres d'altitude au sommet du Mauna Kea, un volcan endormi de l'île d'Hawaï, il est le fruit d'une coopération entre le CNRS (Centre national de la recherche scientifique) français, le Conseil national de recherche du Canada (CNRC) et l'université d'Hawaï. Avec 3,6 mètres de diamètre, le CFHT était lors de sa construction l'un des plus gros télescopes du monde. Mais en trois décennies d'autres télescopes bien plus impressionnants ont vu le jour, comme le VLT ou le Gran Tecan.

Pour rester à la pointe de la recherche mondiale, le CFHT a été équipé en 2002 de la plus grande caméra numérique du monde, MegaCam. Constituée de 40 détecteurs CCD (Charge Coupled Device) de 10 millions de pixels chacun, la caméra, une fois installée au foyer du télescope, peut couvrir un champ de un degré carré, soit l'équivalent de 4 pleines lunes.

De 2003 à 2008, les astronomes ont réalisé trois grands relevés photographiques dans la constellation de la Grande Ourse, mobilisant pour cela chaque année le télescope durant 100 nuits. Ce CFHT Legacy Survey était principalement destiné à étudier la distribution et l'évolution de la matière dans l'univers. L'analyse des données obtenues a confirmé la présence de matière noire sous forme de concentrations qui s'étendaient jusqu'à 270 millions d'années-lumière. Les images du CFHTLS sont désormais accessibles au grand public.

Le télescope Canada-France-Hawaï est perché à 4.200 mètres d'altitude, laissant sous lui les plus mauvaises couches atmosphériques. © CFHT

Galaxies à foison

Pour sonder en profondeur une partie de l'univers, les astronomes doivent soigneusement choisir la région céleste à viser. Il faut en effet impérativement éviter que des étoiles trop brillantes de notre galaxie viennent éblouir les capteurs de la caméra, ce qui masquerait les objets faibles lointains. Située aux antipodes du centre galactique (encombré d'étoiles), la constellation de la Grande Ourse est la candidate idéale pour ce genre d'exercice. C'est également dans cette direction que le télescope spatial Hubble avait effectué en 1995 son célèbre Hubble Deep Field, photographiant 1.500 galaxies jusqu'à la magnitude 30 dans un champ d'une minute d'arc. L'exploit avait été amélioré en 2004 avec le Hubble Ultra Deep Field (HUDF), réalisé cette fois dans un petit coin de la constellation du Fourneau.

Visitez les galaxies

Avec MegaCam et le CFHT, la plongée dans l'univers est un peu moins profonde qu'avec le télescope Hubble : environ 7 milliards d'années pour les plus lointaines galaxies contre 12 ou 13 avec Hubble. Mais MegaCam offre un champ impressionnant.

Découvrez l'espace de façon étonnante en vous rendant sur la page du CFHT Legacy Survey Deep Field. Vous aurez d'abord l'impression d'être dans un champ d'étoiles avec quelques taches floues (les plus grosses galaxies du cliché). C'est en zoomant que vous allez vous rendre compte que la quasi-totalité des points lumineux que vous preniez pour des étoiles sont en fait de minuscules galaxies ! Il ne nous reste plus qu'à vous souhaiter un bon voyage dans l'espace... et dans le temps, puisque la lumière des objets célestes que vous allez découvrir est partie il y a plusieurs milliards d'années.