Sciences

Des ondes sonores déforment l'atmosphère externe du Soleil

ActualitéClassé sous :Astronomie , Arc coronal , éruption solaire

Les boucles coronales éjectées depuis l'atmosphère externe du Soleil sont déformées par des ondes sonores provenant d'explosions qui se produisent plus en profondeur, selon une nouvelle étude qui permet aux scientifiques de mieux comprendre la dynamique encore mystérieuse de la couronne de notre étoile.

Dans cette image prise par SOHO, les ondes acoustiques affectent en la déformant l'atmosphère externe du Soleil.

Ces ondes sont visibles sous forme de vibrations le long des arcs de matière éjectée et qui forment des boucles alignées sur le champ magnétique du Soleil, nommées boucles coronales, et qui s'étendent largement au-delà de l'atmosphère. Ces vibrations ont été observées pour la première fois en 2002 par le satellite TRACE (Transition Region and Coronal Explorer) de la NASA, mais leur origine n'était pas clairement établie, et les astrophysiciens ignoraient s'il s'agissait de fluctuations magnétiques ou de propagation d'ondes sonores.

Les nouvelles observations effectuées récemment au moyen du satellite SOHO (Solar and Heliospheric Observatory) confirment qu'elles sont associées aux fluctuations de pression dans les boucles, engendrées par des ondes sonores. Elles révèlent aussi que ces ondes sont déclenchées par des évènements nommés "microflares", ou explosions se produisant dans la basse atmosphère. "Nous pouvons maintenant affirmer qu'il s'agit de la conséquence de puissantes ondes acoustiques se produisant au pied de ces boucles coronales", déclare Youra Taroyan de l'université de Sheffield en Grande-Bretagne.

L'étude de ces émissions acoustiques et de leurs conséquences sur la dynamique solaire pourrait aider à comprendre pourquoi la température de ces arcs de matière atteint des températures de plusieurs millions de degrés, alors que la surface de la chromosphère, à un niveau inférieur, n'arrive qu'à environ 6000 degrés.

Les scientifiques ont longtemps pensé que les émissions sonores détectées ne provenaient que de l'intérieur du Soleil, et les utilisaient déjà pour obtenir des renseignements sur le cœur de notre étoile. Cette nouvelle observation ouvre une nouvelle voie d'investigation, cette fois de l'atmosphère externe du Soleil et des phénomènes qui s'y produisent.