Sciences

En images : la majestueuse éruption solaire du 13 avril

ActualitéClassé sous :Astronomie , soleil , protubérance

Par Jean-Baptiste Feldmann, Futura

Alors que les taches reviennent peu à peu sur le Soleil, amateurs et professionnels ont assisté à une gigantesque éruption il y a quelques jours.

Extraites d'une animation vidéo réalisée par le coronographe du satellite Soho, ces quatre images montrent l'importante bulle de plasma qui s'est développée dans la couronne solaire le 13 avril 2010. Crédit Nasa/Esa/Soho

Il y a deux mois nous vous annoncions le retour des taches solaires, un phénomène qui correspond à la reprise de l'activité de notre étoile dont le maximum devrait se produire vers 2012. Ces taches sont une des manifestations de l'activité magnétique du Soleil.

Ces taches se révèlent dans le domaine visible (même à l'aide d'un instrument amateur) avec de puissants filtres qui ne laissent passer qu'une infime partie de la lumière. On peut également observer les effets de cette activité magnétique sous la forme de protubérances qu'on étudie dans la raie de l'hydrogène H-alpha.

Les amateurs peuvent observer sans aucun danger les protubérances solaires à l'aide de petites lunettes comme celle-ci, équipée d'un filtre H-alpha. Crédit J-B Feldmann

Un expulsion violente de plasma solaire

Les protubérances sont des jets de matière solaire composés de plasma et d'hydrogène. Ils se développent dans la partie basse de l'atmosphère du Soleil appelée chromosphère et s'élèvent dans la couronne, une zone très chaude (3 millions de kelvins, à comparer aux 7.000 K de la chromosphère).

La couronne, constituée d'un plasma de très faible densité, s'étend sur plusieurs millions de kilomètres autour du Soleil. Il arrive que certaines protubérances, sous l'effet du champ magnétique coronal, expulsent une grande quantité de plasma dans la couronne, provoquant d'immenses phénomènes éruptifs, connus sous le nom d'éjections de masse coronale (ou CME, pour coronal mass ejection). C'est ce phénomène qui a été observé dans la journée du 13 avril.

Cette image a été réalisée par Emmanuel Subes le 13 avril à 7 h 51 TU à l'aide d'une lunette solaire de 60 mm équipée d'un filtre H-alpha. On y voit une formidable éjection de masse coronale. L'image est extraite de l'Amateur Solar Database

Spectacle pour amateurs et professionnels

Les amateurs passionnés d'observation et d'imagerie solaire ont assisté à un magnifique spectacle qui s'est déroulé pendant plusieurs heures. Dans leurs images, rassemblées dans l'Amateur Solar Database, on peut voir se déployer d'immenses arches et filaments de plasma sur le bord du Soleil, éjections de matières coronales confirmées par les clichés réalisés depuis l'Observatoire du Pic du Midi et le satellite solaire Soho.

Le suivi de ces phénomènes éruptifs est un enjeu majeur, quand on connaît leur impact sur les activités terrestres. L'arrivée sur Terre d'une masse coronale (environ trois jours après l'éruption solaire) déclenche des orages magnétiques qui peuvent paralyser de nombreuses installations. En outre l'ouverture de certaines lignes de champ provoque un affaiblissement du bouclier magnétique de notre planète, laissant pénétrer des rayonnements qui mettent en danger les astronautes des missions spatiales en cours.