Sciences

Hôtel spatial : accélération du programme de modules orbitaux Bigelow

ActualitéClassé sous :Astronomie , Genesis-1 , Sundancer

Le succès de Genesis 1, le prototype inhabité de station spatiale mis en orbite le 12 juillet dernier par Bigelow Aerospace, incite ses concepteurs à accélérer le programme de recherches en vue de développer de plus grands modules susceptibles, par la suite, d'accueillir des équipages.

Genesis-1 peu de temps après sa mise en orbite à 450 km d'altitude.

"D'un point de vue technologique, nous avons pris plusieurs années d'avance sur nos prévisions les plus optimistes grâce au succès de Genesis 1", déclare Mike Gold, conseiller auprès de la compagnie. "En ce moment même, nous sentons que nous sommes prêts à aller de l'avant et à aborder ce qui constituera le plus grand défi pour Bigelow Aerospace, soit développer un habitat qui sera réellement capable d'accueillir un équipage d'astronautes en orbite", ajoute-t-il.

A présent, l'équipe de Bigelow se consacre, au centre de contrôle de Las Vegas (Nevada), à la conception de la prochaine étape du programme, qui consistera à placer en orbite une station habitable, le Sundancer.

Genesis-1

D'une masse de 1,2 tonne, Genesis-1 mesure 4,4 m de longueur pour un diamètre de 2,54 m, et offre un volume interne utilisable de 11,5 m³. Dès sa mise en orbite en juillet par une fusée Dnepr (un ancien missile balistique SS-18 converti), tous les paramètres se sont avérés conformes au profil de la mission, la pression atmosphérique et la température à l'intérieur du module se situant dans les limites acceptables pour une présence humaine.

Lancement de Genesis-1 par une fusée Dnepr, un ancien missile balistique SS-18 converti. Crédit Bigelow Aerospace

Genesis-2

Similaire à Genesis-1, son successeur, devrait être lancé vers la fin du premier trimestre 2007. Celui-ci s'inscrira dans le cadre du programme "Fly Your Stuff", qui invite des clients payants, tels des centres de recherches, à fournir des expériences dont ils souhaitent observer le déroulement en mode automatique en apesanteur. A cette fin, des images en haute définition prises par des caméras à l'intérieur du module orbital seront retransmises en temps réel vers divers centres de contrôle et permettront d'en suivre l'évolution en détail.

Outre cet objectif scientifique, il sera aussi possible d'introduire à bord effets personnels ou logos publicitaires, qui seront ainsi mis en valeur à l'attention du grand public dans une opération marketing, ce qui constituera une source appréciable de revenus, selon Gold.

Sundancer

Robert Bigelow, leader de la société homonyme, a révélé en septembre dernier quelques détails sur le projet Sundancer, l'un des accomplissements majeurs à venir de Bigelow Aerospace.

Le module offrira un volume interne habitable de 180 m³, entièrement équipé en matière de soutien de la vie, de contrôle d'attitude, de manœuvres orbitales ainsi que de rehaussement d'orbite. Equipé de trois hublots, il devrait être prêt à accueillir un équipage de trois personnes d'ici 2009-2010.

Gold précise que le travail de conception de Sundancer est déjà en cours, et que Genesis-2 transportera déjà une partie de la technologie qui sera mise en application dans Sundancer. En outre, Sundancer constitue lui-même une phase de transition qui devrait conduire à la réalisation du module BA-330, le nombre "330" indiquant le volume habitable en mètres cubes.