Sciences

Éclipse de Lune le 21 décembre

ActualitéClassé sous :Astronomie , éclipse de lune , soleil

-

Pour bien commencer la période des fêtes, nous vous proposons de suivre l'éclipse de Lune qui se produira mardi 21 décembre au matin, en espérant que la météo ne vous prive pas du spectacle.

Le 21 décembre à l'aube, le coucher de Lune pendant l'éclipse permettra de jolies compositions avec les paysages terrestres. © J.-B. Feldmann

En 2009 nous avions eu droit à une éclipse partielle de Lune pour le réveillon du 31 décembre. Cette année le scénario se répétera 10 jours plus tôt, sans qu'il faille y voir une quelconque périodicité. Chaque année le nombre d'éclipses de Lune varie de deux à cinq, mais toutes ne présentent pas le même intérêt. Pour que le spectacle mérite notre attention, il faut déjà qu'il se produise quand la Lune est présente dans le ciel : on peut donc dire logiquement qu'une seule moitié de notre planète est concernée à chaque fois. Il faut d'autre part que la Lune pénètre en partie (éclipse partielle) ou complètement (éclipse totale) dans le cône d'ombre que projette la Terre éclairée par le Soleil. Si notre satellite se contente de glisser dans la pénombre (une zone où la lumière solaire perd de son intensité en traversant notre atmosphère), les changements sont imperceptibles à l'œil nu.

Ceux qui souhaiteraient mieux comprendre le phénomène pourront utilement consulter notre dossier sur le mécanisme des éclipses. Le mardi matin 21 décembre l'éclipse totale de Lune se produira à l'aube, alors que notre satellite sera en train de se coucher sur l'horizon ouest. Suivez nos conseils pour admirer et photographier le spectacle.

Une éclipse totale de Lune présente toujours une belle couleur orangée provoquée par le passage des rayons solaires à travers l'atmosphère terrestre. Celle-ci diffuse principalement la partie bleue du spectre, ce qui explique le bleu du ciel, puisqu'il ne reste que la partie rouge. © J.-B. Feldmann

Une Lune rouge posée sur l'horizon

L'Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE) présente sur son site Internet toutes les informations concernant cette éclipse. Il suffit d'ajouter une heure aux horaires fournis en temps universel (TU) comme nous allons le faire maintenant. La Lune glissera dans la pénombre terrestre de 6 h 30 à 7 h 32 (en heure française, donc) sans que cela soit vraiment perceptible. C'est ensuite que le spectacle deviendra intéressant : la Lune entrera alors dans le cône d'ombre qui la grignotera jusqu'à 8 h 40, début de la totalité de l'éclipse. Notre satellite sera alors définitivement couché à cet instant et ce sont les observateurs américains qui en profiteront. Les observateurs les mieux placés en France seront donc ceux situés à la pointe de la Bretagne et plus généralement sur la côte atlantique. Dans tous les cas il sera impératif d'avoir un horizon parfaitement dégagé en direction du nord-ouest pour profiter de l'entrée de la Lune dans l'ombre terrestre.

Si la Terre était dépourvue d'atmosphère, la Lune deviendrait invisible en entrant dans ce cône d'ombre. Mais l'air qui nous entoure a pour effet de dévier les rayons lumineux à l'intérieur du cône. Comme ils ont perdu une grande partie de leur composante bleue par diffusion dans l'atmosphère, cela donne à la Lune éclipsée une superbe couleur orangée. Point besoin d'un matériel photo très sophistiqué pour garder un souvenir du phénomène. Un réflex, un bridge ou même un compact numériques conviendront très bien, pour peu qu'on prenne soin de les installer sur un pied. Faites confiance à la mesure d'exposition et à la mise au point automatiques, rendues plus faciles par le lever du jour et le paysage à l'horizon. Et n'oubliez pas de venir poster vos clichés sur notre forum d'astronomie !