Sciences

De l'eau liquide sur Encelade ? De plus en plus probable !

ActualitéClassé sous :Astronomie , Encelade , Cassini

-

Europe, satellite de Jupiter, ne serait pas le seul corps céleste extraterrestre dans le système solaire à posséder de l'eau liquide. Le bilan de l'analyse des panaches de particules de glace s'échappant par des fractures de la surface d'Encelade, une lune de Saturne, indique la présence d'ammoniac. Pour les cosmochimistes, c'est une indication forte que de l'eau liquide peut exister sur cette lune.

Les panaches de glace photographiés sur Encelade par la sonde Cassini. Crédit Nasa/JPL

La mission Cassini-Huygens continue d'accumuler les succès. On se souvient bien sûr des images spectaculaires apportées par la sonde européenne Huygens, montrant directement la surface de Titan. Le module Cassini continue à nous donner des renseignements sur les mondes du système saturnien.

La sonde avait permis de découvrir des panaches s’élevant au-dessus d’Encelade et s'échappant d'une zone de fractures anormalement chaude. Les spéculations sont allées bon train sur la présence d'un véritable océan d'eau liquide sous la surface glacée.

Plusieurs survols de ce satellite de Saturne ont été effectués et les ingénieurs de la Nasa se sont arrangés pour que Cassini traverse les panaches de vapeurs et de particules glacées afin d'utiliser le spectromètre de masse équipant la sonde. Cet instrument est capable d'analyser la nature chimique des ions, des atomes ou des molécules neutres présents dans le panache. Les opérations se sont déroulées entre juillet et octobre 2008. Le résultat des analyses vient d'être publié dans un article de Nature.

Plusieurs composés chimiques complexes, dont des molécules organiques, ont été trouvés. Pour les planétologues, l'élément le plus intéressant parmi eux est l'ammoniac (NH3).

Il fait froid, certes, mais avec un bon antigel...

Mélangée à l'eau, en effet, cette substance (qui devient de l'ammoniaque, NH4+-OH-) se comporte... comme un antigel. L'eau peut alors rester liquide jusqu'à à une température de -97°C. Or, la zone de fracture d'où s'élève les panaches exhibent par endroits des températures de -93°C. On peut aisément imaginer que dans les profondeurs de la couche de glace recouvrant Encelade la température monte encore, peut-être à cause d'une activité volcanique.

Les planétologues spéculent depuis quelques années déjà aussi sur la présence d'une forte quantité de chaleur résiduelle dans les entrailles d'Encelade, soit à cause d'une grande richesse en éléments radioactifs laissés par sa formation soit à cause d'une orbite passée ayant soumis cette lune à des forces de marée importantes, comme c'est le cas actuellement pour Io, lune de Jupiter.

Toutes les conditions semblent donc réunies pour qu'un réservoir d'eau liquide existe bel et bien sous les fractures d'Encelade manifestant un cryovolcanisme. Et pourquoi pas de la vie ?