Sciences

Cassini-Huygens : découverte de 2 nouvelles lunes autour de Saturne

ActualitéClassé sous :Astronomie , cassini-huygens

-

La navette Cassini a découvert deux nouvelles lunes de Saturne. Les satellites font respectivement 3 et 4 kilomètres de diamètre. Ils se situent à environ 200.000 kilomètres du centre de Saturne, entre les orbites de Mimas et d'Enceladus. Il se pourrait que l'une des deux lunes ait déjà été aperçue par Voyager en 1981.

La sonde Cassini-Huygens autour de Saturne

Les astronomes furent étonnés de trouver d'aussi petites lunes entre les orbites de deux lunes importantes. De plus, ils s'attendaient à ce que les petites lunes de saturnes aient été détruites par le passage de petites comètes. L'existence de ces deux lunes donne un indice de la limite supérieure du nombre de comètes qui traversent le système solaire.

La mission vedette de notre temps

Seules Pioneer 11 et les deux sondes Voyager 1-2 sont passées à proximité de la planète, entre 1979 et 1981, mais à la vitesse d'une balle de fusil. Cassini, après sa mise en orbite aura tout le temps d'admirer Saturne, ses anneaux et ses nombreux satellites. La mission Cassini-Huygens est en cela exceptionnelle : c'est la première fois que l'homme place une sonde en orbite aussi loin dans le système solaire. De plus, les scientifiques ont beaucoup de chose à apprendre du système de Saturne ; les anneaux et leur évolution sont un des grands mystères que Cassini aura pour mission d'éclaircir.

Carolyn Porco, scientifique de la mission, n'est ainsi pas inquiète pour la mise en orbite de la sonde : « Cassini est une sonde robuste et tous ses instruments fonctionnent très bien ... Ce qui m'inquiète chez Cassini, c'est l'ampleur du travail. C'est absolument énorme. »
Durant 4, voire 7 ans, de mission dans le système de Saturne, Cassini accumulera sans aucun doute un nombre considérable de données qui mettront plusieurs années à être traitées par les scientifiques. Carolyn Porco conclue ainsi que Cassini-Huygens est « véritablement la mission vedette de notre temps ».

Le 14 Janvier 2005, l'atterrisseur européen Huygens plongera dans l'atmosphère de Titan, le plus gros, et sûrement le plus intéressant, satellite de Saturne. Après avoir été largué par la sonde Cassini quelques jours plus tôt, Huygens tentera une escapade vers l'inconnu à travers l'atmosphère opaque de Titan. Il se posera à la surface du satellite quelque soit le terrain rencontré : océan, icebergs, lac d'hydrocarbure... Les scientifiques ne savent pas à quoi s'attendre en ce début d'année 2005 lorsque Huygens fera son grand plongeon dans le ciel de Titan. La mission devrait durer seulement deux heures et demie, de précieuses minutes durant lesquelles la sonde effectuera de nombreuses mesures, prendra des clichés panoramiques de son environnement et effectuera s'il en a la possibilité des analyses de sol.

Titan est un astre qui intéresse de très près les scientifiques car la composition de son atmosphère est comparable à celle de la Terre lorsque la vie n'y était pas encore apparue. Une meilleure connaissance de Titan permettrait de mieux comprendre l'histoire de la Terre et par là même notre propre histoire !

Rappelons que Cassini-Huygens est une mission internationale menée par trois agences spatiales : la NASA, l'ESA (l'Agence Spatiale Européenne) et l'ISA (l'Agence Spatiale Italienne), d'un budget total de 3,3 milliards de dollars. Elle mobilise 150 scientifiques dont 50 français.