Sciences

En bref : revoilà les Rencontres astronomiques du printemps !

ActualitéClassé sous :Astronomie , lunette , télescope

Du mercredi 8 au dimanche 12 mai, ce sont 350 passionnés d'astronomie venus des quatre coins de France et au-delà, qui vont se retrouver en Haute-Loire, pour les habituelles Rencontres astronomiques du printemps (Rap).

Le temps du pont de l'Ascension, la commune de Craponne-sur-Arzon devient la capitale européenne de l'astronomie, en accueillant plusieurs centaines d'astronomes amateurs et leurs instruments géants. © Jean-Baptiste Feldmann

Une nouvelle fois, le temps du pont de l'Ascension, les amoureux des beautés du ciel nocturne vont converger vers Craponne-sur-Arzon, cette petite ville perchée à 900 m d'altitude à quelques kilomètres du Puy-en-Velay qui les accueille depuis plusieurs années à l'occasion des Rap. Même si des rassemblements plus modestes d'astronomes amateurs ont lieu régulièrement dans différentes régions, les Rap restent la plus grosse manifestation européenne de ce type. 

Inégalées par leur taux de fréquentation, ces rencontres sont également remarquables par la taille des instruments astronomiques qu'on peut y trouver. Cette année par exemple, sont attendus plus de 300 télescopes, dont une trentaine ayant un diamètre compris entre 40 et 80 cm, et une vingtaine de lunettes exclusivement dédiées à l'observation solaire. Ces rencontres ont la particularité de toujours se dérouler autour de la Nouvelle Lune (l'Ascension étant l'une des fêtes chrétiennes mobiles fixées par rapport au calendrier lunaire), l'occasion de profiter de nuits noires pour plonger dans les nébuleuses et les galaxies. Au cours de cette édition, les observateurs pourront aussi traquer la comète Panstarrs. Bien qu'ayant perdu de son éclat depuis le mois de mars, cette dernière reste une cible intéressante dans les télescopes.

Outre les observations du ciel, les Rencontres astronomiques du printemps permettent aux astronomes amateurs de participer à des conférences et des ateliers : la photographie des aurores boréales, l'analyse des prévisions météorologiques ou encore les effets de la pollution lumineuse, seront parmi les sujets abordés cette année. Enfin, il y a fort à parier que de nombreuses conversations porteront sur la comète Ison, cette belle voyageuse dont on attend beaucoup à l'automne prochain...