Sciences

Astrophotographie : la galaxie du Tournesol

ActualitéClassé sous :Astronomie , astrophotographie , galaxie du Tournesol

Nous repartons dans le monde des galaxies avec cette nouvelle image que nous propose un astrophotographe de notre forum d'astronomie. Voici Messier 63, la galaxie du Tournesol.

M 63 la galaxie du Tournesol. © J. Mordelet
  • Retrouvez toutes les images de galaxies 

À un peu moins de 40 millions d'années-lumière, la galaxie spirale du Tournesol est observable dans la constellation des Chiens de Chasse, une petite constellation qui abrite pourtant un amas globulaire et quatre autres galaxies, dont la tumultueuse M 106. Pour la galaxie du Tournesol, sa magnitude de 8,6 et sa taille apparente de 10 x 6 minutes d'arc la rendent accessible à tout astronome amateur équipé d'un télescope d'une quinzaine de centimètres de diamètre.

La galaxie fut découverte en 1779 par Pierre Méchain et incluse un peu plus tard par Charles Messier dans son célèbre catalogue. Bien qu'elle en soit éloignée de 6 degrés, M 63 semble liée gravitationnellement à M 51, la superbe galaxie du Tourbillon que le télescope spatial Hubble nous a révélé dernièrement dans le visible et l'infrarouge.

Une spirale tranquille

Avec 100.000 années-lumière de diamètre, M 63 ressemble beaucoup à notre Voie lactée. Les images fournies par les grands télescopes terrestres révèlent un noyau central jaune composé d'étoiles vieillissantes alors que les bras spiraux sont riches en jeunes étoiles bleues dont l'éclat se réfléchit sur de vastes nuages de poussière. Des nébuleuses roses trahissent la présence d'hydrogène ionisé. Des photographies longues poses ont révélé autour de M 63 la présence de traînées d'étoiles qui pourraient résulter d'anciennes interactions gravitationnelles avec d'autres univers-îles. Un tel spectacle s'observe également autour de notre propre galaxie avec la boucle de Arp, une arche de poussière qu'on attribuait par erreur à la galaxie M 81 et qui rappelle des collisions galactiques passées.

À part cela M 63 fait peu parler d'elle : elle a connu la célébrité en 1971 quand une supernova s'est mise à briller dans un de ses bras spiraux avec une magnitude de 11,8. Joseph Mordelet a cumulé 32 minutes de poses avec un appareil photo numérique et un télescope de 20 centimètres de diamètre pour révéler la structure spiralée de M 63.

À propos de Joseph Mordelet

À 38 ans cet astronome amateur ne compte plus les années d'astronomie, un virus qu'il a attrapé enfant. Il profite du joli ciel de Mézel, un village situé dans les Alpes de Haute-Provence, pour admirer et photographier la voûte céleste. Membre assidu de notre forum d'astronomie (son pseudo est bulb), il nous fait partager sa passion à travers sa galerie photos.

Si vous aussi vous souhaitez nous proposer une image astronomique destinée à illustrer cette rubrique, il vous suffit de suivre nos consignes.