Copernic et ses alentours sont mis en valeur dans cette mosaïque réalisée avec un télescope de 20 centimètres de diamètre et une caméra ccd. © P. Renauld

Sciences

Astrophotographie : le cratère lunaire Copernic

ActualitéClassé sous :Astronomie , astrophotographie , cratère lunaire

Il est sans doute le plus parfait exemple de grande formation lunaire créée par un impact météoritique. Visite guidée du cratère Copernic.

  • Admirez les images de la Lune

Astronome d'origine polonaise qui vécut au XVIe siècle, Nicolas Copernic s'est surtout rendu célèbre pour avoir défendu l'héliocentrisme, une théorie qui mettait le Soleil au centre de l'univers. Il est donc logique qu'il figure en bonne place dans la nomenclature des formations lunaires. Si vous observez notre satellite naturel avec une paire de jumelles autour de la Pleine Lune, vous remarquerez dans la moitié ouest près du centre un cratère qui semble entouré d'un rayonnement clair, comme on peut le distinguer sur certaines images de Pleine Lune (l'autre grand cratère rayonnant étant Tycho). Situé dans l'Océan des Tempêtes, le cratère Copernic aurait dû accueillir la mission Apollo 18 en 1971 si elle n'avait pas été ajournée purement et simplement pour raison financière. En 1966 la sonde américaine Lunar Orbiter 2 fit découvrir aux scientifiques et au grand public la stupéfiante beauté de cette formation lunaire en la photographiant à seulement 250 kilomètres de distance depuis une altitude de 45 kilomètres.

L'intérieur du cratère lunaire Copernic photographié en 1966 par la sonde américaine Lunar Orbiter 2. © Nasa/Loirp

Plongée dans le cratère

Il vous faut une lunette ou un petit télescope pour découvrir cette formation plus en détail. Créé par un formidable impact météoritique il y a environ 800 millions d'années, le cratère Copernic mesure plus de 90 kilomètres de diamètre pour une profondeur de 3.760 mètres. Les débris provenant de l'impact s'étendent tout autour sur plusieurs centaines de kilomètres. À l'intérieur du cratère, on remarquera la présence de gradins sur les remparts ainsi qu'un massif montagneux au centre de la dépression. S'élevant à une altitude de 1.200 mètres, ces reliefs sont apparus juste après l'impact, lorsque le sol brutalement comprimé s'est détendu. On trouve un autre très bel exemple de piton central au centre du cratère Tycho. De telles structures fascinent les géologues : remontées des profondeurs par l'impact, elles sont sans doute composées des mêmes roches que celles qui constituent le manteau lunaire et la croûte inférieure, des couches dont on ne connaît pas vraiment la composition. L'image ci-dessous est une mosaïque de 6 vidéos de 60 secondes réalisées le 21 septembre dernier avec un télescope de 20 centimètres de diamètre et une caméra ccd. Philippe Renauld était aux commandes de l'instrument et s'est également chargé de l'assemblage des images.

À propos de Philippe Renauld

Cet astronome amateur toulousain est un habitué de notre forum d'astronomie et de ces actualités. On lui doit notamment les portraits de M 64 la galaxie de l'Œil noir, de M 16 la nébuleuse de l'Aigle ou encore de M 35, un bel amas ouvert. Si vous aussi vous souhaitez nous proposer une image astronomique destinée à illustrer cette rubrique, il vous suffit de suivre nos consignes.