Sciences

L'astéroïde 2014 DX110 frôle la Terre ce soir

ActualitéClassé sous :Astronomie , astéroïde , astéroïde géocroiseur

Découvert le 28 février, l'astéroïde 2014 DX110 passera dans la soirée de ce mercredi 5 mars à moins de 350.000 km de la Terre. Ce géocroiseur d'environ 30 m de diamètre, qui nous a frôlé bien plus près il y a 16 ans sans que personne ne l'ait vu, ne représente aucun danger. Sa visite sera retransmise en direct sur Internet.

Position de l'astéroïde géocroiseur 2014 DX110 le 4 mars 2014, environ 24 heures avant son passage au plus proche de la Terre, à moins de 350.000 km, qui sera retransmis en direct sur le Web. © Nasa, JPL-Caltech

Comme cela se produit régulièrement chaque année (une vingtaine de fois en moyenne), un astéroïde découvert récemment passera à proximité de la Terre à une distance inférieure à celle qui nous sépare de la Lune (384.400 km en moyenne). Découvert il y a quelques jours seulement, plus précisément le 28 février par le réseau Pan-Starrs, le corps céleste 2014 DX110 est un géocroiseur d'environ 30 m de diamètre qui s'aventurera dans la soirée du 5 mars 2014 à 21 h 06 TU (soit 22 h 06 en France métropolitaine), à quelque 345.600 kilomètres de la surface terrestre. Appartenant à la famille des Apollon (à l'instar des célèbres Toutatis et Icare), cet astéroïde ne représente pas une menace pour notre biosphère. Dans un futur proche, lors de son passage prévu le 4 mars 2046, le risque d'impact ne s'élèvera alors qu'à un sur dix millions, d'après les premières estimations.

Ne disposant pas encore de beaucoup de données à son sujet, les chercheurs sont appelés à affiner les connaissances sur sa trajectoire, qui amène ce gros rocher à croiser celle de la Terre (géocroiseur). Les calculs montrent que le 17 mars 1998, bien avant d'être détecté, il s'était promené à 163.680 km de la Terre. Un passage antérieur, le 22 mars 1982, aurait par ailleurs modifié sa trajectoire habituelle.

Une image de l'astéroïde 2014 DX110 prise le 5 mars 2014 par un télescope de l'observatoire de Siding Spring, en Australie. Comme l'indique la légende, l'instrument de 32 cm de diamètre fait partie du réseau iTelescope (iTelescope Network), identifié sous le code Q62. De type Ritchey-Chrétien, il a été piloté à distance par les trois astronomes mentionnés en légende : Ernesto Guido, Nick Howes et Martino Nicolini. L'image, issue d'une pause de 120 s, a été publiée sur le blog de l'Associazione friulana di astronomia e meteorologia. © Afam

Indétectable à l'œil nu mais visible sur le Web

Sur la base des observations, il apparaît pour l'instant que 2014 DX110 gravite sur une orbite inclinée à 5,7° par rapport au plan de l'écliptique. Sa plus petite distance avec le Soleil (périhélie) serait d'environ 124,5 millions de kilomètres (0,83 UA). Au plus loin (aphélie), il se rapprocherait de la ceinture principale d'astéroïdes, à environ 540 millions de kilomètres (3,6 UA) de notre étoile. Sa période orbitale est de 1.192 jours (3,2 ans).

Ce mercredi 5 mars, dès 20 h 30 TU, l'équipe du Virtual Telescope Project prévoit de diffuser en direct sur Internet les images qu'elle collectera de l'astéroïde, dont la vitesse sera alors de 14,8 km/s. Avec sa magnitude envisagée de +15, il est exclu de pouvoir observer l'objet à l'œil nu lors de son transit des constellations de la Girafe (Camelopardalis) et du Lynx. Environ 1 h 22 mn après être passé au plus près de nous, 2014 DX110 rendra visite à la Lune à quelque 373.368 km. Le même jour, un peu plus tôt — vers 15 h 54 TU —, l'astéroïde 2014 DU110 sera quant à lui au plus près de nous, à plus de 20 millions de kilomètres (0,14 UA). Signalons enfin que ce dimanche 9 mars, 2014 CU13 (environ 180 m), qui comme son nom l'indique fut également découvert récemment, nous visitera vers 23 h 00 TU. Toujours sans danger.