Sciences

L'astéroïde 2012 BX34 aurait pu entrer en collision avec la Terre

ActualitéClassé sous :Astronomie , astéroïde , neo

-

Un géocroiseur de la taille d'un bus et nommé 2012 BX34 aurait évité de peu la collision avec la Terre dans la journée du vendredi 27 janvier 2012 si l'on en croit la page de la Nasa donnant les dernières informations sur les near-Earth object (NEO). 

Meteor Crater est un cratère d'impact dans l'État de l'Arizona. Il est aussi appelé Cratère Barringer. Le cratère en bol mesure entre 1.200 et 1.400 mètres de diamètre. Il se serait formé il y a environ 50.000 ans, à la suite de l'impact d'une météorite d'une masse de 300.000 tonnes, composée de fer et de nickel. © Shane torgerson-Wikipedia

Un astéroïde est plus ou moins par définition un corps du Système solaire composé de roche, de métaux et de glace, de forme irrégulière et dont les dimensions varient de quelques dizaines de mètres à plusieurs kilomètres. Si l'on en croit les caractéristiques de l'objet céleste qui est passé à une distance inférieure à celle de la Lune dans la journée du 27 janvier 2012, il s'agirait donc plutôt d'un météroïde.

En effet, sur le site Near-Earth Object Program de la Nasa, les estimations de la taille de 2012 BX34 sont de 7,9 m à 18 m. Il serait passé au plus près de la Terre ce vendredi 27 janvier vers 16 h 00 et à une distance de 0,2 fois celle de la Lune, ce qui fait environ 76.800 kilomètres. À l'échelle des distances astronomiques du Système solaire, ce n'est rien, et on peut donc penser qu'une collision aurait pu se produire.

Le petit corps céleste 2012 BX34 a été photographié par des astronomes amateurs. On voit ici son passage sur la voûte céleste sous la forme d'un arc lumineux. © Ernesto Guido-Giovanni Sostero-Nick Howes

Toutefois, vu la taille de l'objet, l'humanité n'aurait pas disparu à la façon des dinosaures il y a 65 millions d'années. Mais s'il était tombé sur une zone peuplée, il aurait très probablement fait des victimes... en supposant qu'il aurait atteint le sol sans se fragmenter considérablement en haute altitude. On sait que c'est un astéroïde d'environ 50 m de diamètre qui a heurté la Terre en causant la formation du célèbre Meteor Crater en Arizona.

Une trajectoire future incertaine

Dans le cas présent, comme il s'agit plutôt d'un météroïde, il se serait très probablement produit la même chose que lors de la chute de la météorite de Sikhote-Alin en 1947, qui elle s'est bien fragmentée dans l'atmosphère. C'est d'ailleurs ce que pense l'astronome Gareth Williams du Minor Planet Center. 2012 BX34 fait quand même partie de la liste des 20 NEO connus qui se sont approchés le plus de la Terre.

La tension du chercheur était montée d'un cran lorsque les observations avaient montré l'existence de 2012 BX34 il y a seulement quelques jours. Mais les premières mesures ont rapidement indiqué qu'il n'y aurait très probablement pas de collision... pour cette fois-ci. L'astronome indique que rien n'est certain pour la trajectoire future de l'objet. Il espère qu'il est passé à travers le faisceau radio d'un radar, ce qui donnerait alors une connaissance de ses éléments orbitaux suffisamment précise pour extrapoler son devenir.