Sciences

Anniversaire des Voyager : le disque d'or pour extraterrestres a 35 ans

ActualitéClassé sous :Astronomie , sagan , seti

Il y a 35 ans les sondes Voyager s'élançaient vers les étoiles pour accomplir un Grand Tour du Système solaire. Elles nous ont révélé l'extraordinaire diversité de ses planètes. Détail insolite, elles emportaient chacune un disque à destination d'une civilisation extraterrestre. Baptisé Golden Record, il témoigne de l'existence de la vie et de l'Humanité sur Terre.

Une vue d'artiste d'une des deux sondes Voyager. Elles ont été lancées il y a 35 ans, en 1977. © Nasa/JPL-Caltech

Ils peuvent durer plusieurs milliards d'années selon leur créateur. Dans 40.000 ans, celui emporté par Voyager 1 sera à seulement 1,6 année-lumière de Gliese 445, une naine rouge de type M située à 17,6 année-lumière du Soleil. Peut-être existe-t-il là-bas une civilisation extraterrestre capable de détecter et de récupérer de telles bouteilles à la mer interstellaires. Il s'agit du Golden Record des missions Voyager 1 et Voyager 2, un disque embarqué à bord de ces deux sondes spatiales lancées en 1977.

Chacun de ces disques est en cuivre doré recouvert d'aluminium dans lequel ont été injectés des atomes d'uranium 238 radioactifs. C'est un isotope dont la demi-vie est d'environ 4,5 milliards d'années. Quelle que soit la civilisation E.T. dans la Voie lactée qui les découvrira peut-être un jour, avant que le Soleil ne devienne une géante rouge par exemple, elle pourra donc dater le disque et la sonde qui l'emporte.

Le fameux Golden Record des sondes Voyager. « Dans un milliard d'années, quand tout ne sera plus que poussière sur Terre, les enregistrements de Voyager parleront encore pour nous. » (Carl Sagan). © Nasa

Les chances que ces disques soient un jour l'objet de l'attention d'une intelligence non humaine sont quasi nulles et ceux qui sont à l'origine des missions Voyager en étaient bien conscients. Lorsque Carl Sagan et Frank Drake ont commencé à réfléchir à l'idée du Golden Record, il s'agissait en fait d'un projet symbolique destiné à marquer l'esprit du grand public. L'époque est marquée par la désillusion. L'abandon du programme Apollo et de la colonisation de l’espace est en train de réduire à néant les projets d'exploration et de colonisation du Système solaire. On ne parle plus de l'établissement d'une base permanente sur la Lune ni d'envoyer une mission habitée sur Mars. Il restait un espoir : mobiliser le grand public pour qu'il soutienne la poursuite de l'exploration du cosmos. Pour cela, quoi de mieux que d'envisager d'entrer en communication avec une intelligence extraterrestre ?

Depuis des années déjà, Carl Sagan et Frank Drake s'y employaient, notamment avec le programme Seti. Des messages à destination de civilisations extraterrestres avaient été envoyés avec des radiotélescopes, comme celui émis à Arecibo, et on tentait aussi de les écouter, notamment dans la fameuse bande définie par la raie à 21 cm de l'hydrogène. Pour faire prendre encore plus au sérieux ces tentatives il apparaissait logique de montrer une fois de plus l'exemple, en envoyant à destination de ces éventuelles E.T. un message capable de les renseigner sur la forme de vie intelligente qui s'est développée autour d'une naine jaune, à un moment de l'histoire de la Voie lactée.


Une vidéo de la Nasa célébrant les découvertes des missions Voyager 1 et Voyager 2. Pour obtenir une traduction en français assez fidèle, cliquez sur « cc » pour que s'affichent d'abord des sous-titres en anglais si ceux-ci n'apparaissent pas déjà. En passant simplement la souris sur « cc », apparaîtra « Traduire les sous-titres ». Cliquez pour faire apparaître le menu du choix de la langue, choisissez « français » puis « ok ». © Nasa-SpaceRip

Trente-cinq ans après le lancement des sondes Voyager, on ne sait toujours pas si des intelligences extraterrestre ont émergé un jour dans la Galaxie. Mais ce qui est sûr c'est que les deux sondes spatiales nous ont permis de découvrir toute la grandeur et la diversité des planètes ardentes du Système solaire. Un remarquable site en français existe, qui permet de prendre la mesure de la saga des sondes Voyager et la vidéo ci-dessus en témoigne aussi.

Mais que recèle le Golden Record ?

Un témoignage sur la vie terrestre pour des extraterrestres

Il s'agit d'un vidéo disque dont le contenu a été élaboré par Carl Sagan, Frank Drake, Ann Druyan, Timothy Ferris, Jon Lomberg et Linda Salzman. Une série d'instructions issues des mathématiques et du codage de l'information l'accompagne, donnant des clés pour sa lecture. Après ce décryptage, une intelligence extraterrestre pourra y découvrir :


Les 116 images enregistrées sur le Golden Record, dont deux exemplaires sont embarquées sur les sondes Voyager. Seront-elles un jour visionnées par une intelligence extraterrestre ? © Teegorz-YouTube/Nasa

Voici quelques explications pour les premières images du Golden Record. Dans l'ordre, on peut ainsi voir sur la vidéo ci-dessus : 

  1. Un cercle de calibration
  2. Carte de localisation du système solaire
  3. Définitions arithmétiques élémentaires
  4. Unités physiques
  5. Paramètres du Système solaire (Soleil et planètes rocheuses)
  6. Paramètres du Système solaire (planètes gazeuses)
  7. Le Soleil
  8. Le spectre des couleurs
  9. La planète Mercure
  10. La planète Mars
  11. La planète Jupiter
  12. La planète Terre
  13. Égypte, Mer Rouge et Nil
  14. Définitions de chimie
  15. Structure de l'ADN
  16. Structure de l'ADN, gros plan
  17. Cellules et division cellulaire
  18. Anatomie humaine-1
  19. Anatomie humaine-2

Une combinaison de certaines des images et de sons du Golden record peut se trouver dans cette vidéo. Comme on peut le constater, il s'agit d'une multitudes d'informations aussi bien sur la biologie que sur la culture humaine ainsi que sur la planète et le Système solaire. On y trouve par exemple une variété de sons, comme le bruit du vent et des vagues, ou même des chants d'oiseaux et de baleines, des extraits de textes littéraires et de musiques classiques et modernes.

Il n'y a guère de doute, étant donné le caractère fondamental des mathématiques du système de codage des informations, que ces images et ces sons puissent être lus par des E.T. Mais qu'en penseront des êtres dont la psychologie est très probablement fort éloignée de la nôtre ?