Thomas Pesquet, spationaute de l'Agence spatiale européenne, après sept ans d'entraînement, s'apprête à rejoindre la Station spatiale internationale (ISS). © Upside Télévision

Sciences

Thomas Pesquet, l’étoffe d’un héros : le documentaire où se livre l'astronaute français (MAJ)

ActualitéClassé sous :Astronautique , Thomas Pesquet , ISS

Après les six épisodes de Espace : l'odyssée du futur, sur la chaîne Planète+, la série sur l'avenir de l'exploration spatiale raconté par Thomas Pesquet, en partenariat avec Futura, un bonus nous est offert : Thomas Pesquet, l'étoffe d'un héros. L'astronaute français se livre, sur sa vie, ses rêves d'enfant, ses efforts pour être sélectionné parmi tant d'autres, et nous raconte sa mission (baptisée Proxima) à bord de la Station spatiale internationale, qui commencera ce 17 novembre 2016. Diffusé le 11 novembre, il sera rediffusé ce vendredi 18 novembre à 20 h 55.

Espace, l'odyssée du futur : la série qui vous emmène vers les étoiles  Racontée par Thomas Pesquet, le spationaute français qui va rejoindre l’ISS, la série « Espace, l’odyssée du futur », nous fait visiter la Station spatiale et nous fait découvrir des aspects inédits de l’entraînement des astronautes, depuis les stages de survie jusqu’à la spéléo au fond d’une grotte de Sardaigne, ainsi que la vie et le travail dans l'ISS. Une aventure humaine difficile, dangereuse mais exaltante et porteuse d’espoirs. Tous les vendredis soir sur Planète+ à partir du 28 octobre. © Upside Télévision 

Petit, il jouait dans la maquette de la navette spatiale en carton, construite par son père. Plus tard, il est devenu pilote : Thomas Pesquet a toujours eu envie de voler. C'est ce qu'il raconte dans cet entretien de 72 minutes, Thomas Pesquet, l'étoffe d'un héros. Ce long entretien vient clore la série de six épisodes de la série Espace, l'odyssée du futur, où il racontait lui-même l'exploration spatiale.

Il en fait désormais partie, avec un décollage prévu ce jeudi 17 novembre à 21 heures 20, en heure de France métropolitaine. Pour les abonnés à la chaîne Planète+ qui ont raté ce récit captivant, une seule adresse pour mieux comprendre cette mission de six mois : le service Replay.

----------

Espace, l’odyssée du futur : la série qui vous emmène vers les étoiles

Article initial paru le 26/10/2016 à 19:01

Réservez vos vendredis soir sur la chaîne Planète+, à partir du 28 octobre, à 20 h 55, pour ne pas manquer « Espace, l'odyssée du futur », la série sur l'avenir de l'exploration spatiale raconté par Thomas Pesquet. L'astronaute de l'Agence spatiale européenne (ESA), qui s'apprête à s'envoler, va nous emmener dans l'ISS. En partenariat avec Futura, ce documentaire exceptionnel nous fera découvrir chaque semaine, jusqu'au 11 novembre, la vie des astronautes dans la Station spatiale, le travail dans l'espace, leur intimité, mais aussi les techniques et les expériences scientifiques, les difficultés et les espoirs de la recherche menée au-delà de l'atmosphère.

Cette téléréalité-là plaira même à ceux qu'exaspèrent les aventures scénarisées de citadins égarés dans une nature peuplée de caméras et de projecteurs. La série « Espace, l'odyssée du futur » nous fera découvrir chaque semaine la vraie vie des explorateurs qui vont au-delà de l'atmosphère, de la Station spatiale internationale (ISS pour International Space Station en anglais) aux étoiles. Aventuriers, guerriers, conquérants les astronautes ? Ce serait plutôt le contraire. « Un astronaute n'est pas le meilleur de tous dans un certain domaine, c'est quelqu'un qui est assez intelligent pour avoir décroché un master en sciences, avec des aptitudes moyennes mais dans des domaines très variés » explique Franck de Winne, de l'Agence spatiale européenne (ESA), dans le premier épisode de la série.

Il faut être sportif, aussi, et ne pas avoir froid aux yeux. Pilote de ligne et ingénieur aéronautique, parachutiste à l'occasion, le Français Thomas Pesquet est spationaute de l'ESA, et s'apprête à décoller de Baïkonour vers l'ISS. C'est lui qui nous parle tout au long des épisodes de cette série. Il se présentera et se confiera plus longuement lors d'un hors-série, le 14 novembre. Membre de la dernière sélection de l'ESA, qui compte six personnes, il s'entraîne depuis sept ans, en mode survie en pleine nature ou descendant vivre six jours dans une grotte obscure de Sardaigne.

« Les astronautes ne sont pas familiarisés avec les grottes, commente Loredana Bessone, responsable de cette partie difficile de l'entraînementIls vont devoir avancer à l'aide d'un câble, comme ils le feront dans l'espace. [...] Ils devront vivre ensemble, dans un milieu sale, sans intimité, partager leurs bouteilles d'urine, faire leurs besoins au même endroit. Ils vont se percevoir différemment les uns les autres. Ils vont se sentir plus proches tout en appréciant leurs différences. C'est un bon entraînement pour les vols de longues durées ». Thomas Pesquet confirme : « Il n'y a pas d'individualiste. On fonctionne en équipage, comme dans un bateau ».

Thomas Pesquet à l'entraînement. La piscine est un passage obligé pour les astronautes qui y retrouvent des conditions proches de l'espace et de l'absence de pesanteur lors d'une EVA (sortie extravéhiculaire). Mais décider si, là-haut, ils sortiront ou non dans l'espace n'est pas de leur ressort. Même si une EVA n'est pas prévue durant leur séjour dans l'ISS, ils doivent s'y préparer pour être capable d'effectuer une réparation à l'extérieur. © Upside Télévision

L'astronaute de l'ISS est au service d'une immense équipe

L'astronaute doit aussi savoir travailler en équipe avec des gens venus d'ailleurs. Dans l'ISS, construite par de multiples nations, il faut cohabiter avec des collègues qui parlent d'autres langues et qui sont pétris par d'autres cultures, comme en témoigne Suni Williams. Cette astronaute américaine nous fait visiter la Station en commençant par le module russe où trônent les portraits « d'Oleg et Youri, nos héros de l'espace », commente-t-elle. Elle nomme ainsi par leurs prénoms Oleg Ivanovski et Youri Gagarine, respectivement ingénieur et cosmonaute, la fusée Vostok du premier ayant permis au second d'être le premier Homme dans l'espace. Thomas Pesquet parle russe, mais aussi anglais et chinois.

Le travail de l'astronaute est surtout de conduire des expériences, préparées par d'autres. « Plusieurs dizaines de milliers de personnes, sur Terre, orchestrent ce que nous devons faire. » Thomas Pesquet, par exemple, va, entre autres, expérimenter un échographe opéré à distance, depuis le sol, un instrument utile pour soigner des personnes dans des endroits isolés. Les détails de son travail sont expliqués dans l'article que nous avons consacré à sa mission Proxima (voir aussi l'interview de Thomas Pesquet en vidéo).

Découvrez tout cela dans ce documentaire filmé au plus près et diffusé sur Planète+, qui nous offre les aspects techniques comme les plus humains de la vie dans l'espace, une aventure que l'humanité vient tout juste de commencer. En mise en bouche, la liste des six premiers épisodes :

Vendredi 28 octobre, à 20 h 55 et à 21 h 50

À bord de l'ISS

Bienvenue au cœur du projet scientifique le plus complexe.

Réalisé par Olivia Buffi.

Vivre dans l'espace

Le tourisme spatial à la portée de tous ?

Réalisé par Alexandra Ranz.

Vendredi 4 novembre, à 20 h 55 et à 21 h 50

Seuls dans l'espace

Les experts estiment que d'ici 30 ans nous aurons découvert la vie extraterrestre.

Réalisé par Alexandra Ranz.

 Sentinelle de la Terre

Comment, depuis l'espace, nous analysons la Terre pour mieux la comprendre et la protéger.

Réalisé par Olivia Buffi.

Vendredi 11 novembre, à 20 h 55 et à 21 h 50

Destination Mars

Après les premiers pas de l'Homme sur la Lune, l'exploration de Mars est le prochain objectif des astronautes.

Réalisé par Youki Vattier.

SOS débris spatiaux

Le plus grand danger que l'Homme doit affronter dans l'espace.

Réalisé par Youki Vattier.