Sciences

Succès complet pour SpaceX et sa capsule spatiale

ActualitéClassé sous :Astronautique , SpaceX , Falcon-9

SpaceX a réussi le premier des trois vols de démonstration imposés par la Nasa avant d'envisager une mission opérationnelle vers l'ISS par une entreprise privée. SpaceX réalise une mission digne des grandes heures de la conquête spatiale, saluée par Charles Bolden, l'administrateur de la Nasa.

Le lanceur Falcon 9 a décollé du complexe LC 40 de cap Canaveral à 15 h 43 TU. La capsule Dragon a été larguée suivant le plan de vol de la mission. Elle a tourné deux fois autour de la Terre avant d’entamer sa traversée dans l’atmosphère et d’atterrir au large des côtes californiennes à 19 h 04 TU. © Nasa/Tony Gray & Kevin O'Connell

La société privée SpaceX a réussi le premier des trois vols de démonstrations commandés par la Nasa. La réussite de ces essais permettra d'envisager une mission opérationnelle vers la Station spatiale internationale.

Le prochain vol, prévu courant 2011, consistera pour la capsule Dragon à effectuer une mission de cinq jours dans l'espace pendant laquelle elle devra s'approcher à moins de dix kilomètres de la Station.

« Nous allons avoir un problème »

Ce succès, matérialisé bien avant le décollage réussi du Falcon 9, s'est fait par étapes. D'abord avec la mise au point, non sans mal, du petit lanceur Falcon 1 et de son moteur principal Merlin 1C. Celui-ci préfigurait le moteur Merlin qu'utilise, par grappe de 9, le premier étage de Falcon 9. L'étape suivante fut la mise à poste d'un satellite, une grande première pour une société privée, suivie du vol inaugural du lanceur Falcon 9, ouvrant la voie aux trois missions du programme Cot.

Consciente que la partie n'est pas encore gagnée, la présidente de SpaceX, Gwynne Shotwell, a tenu à prophétiser de futurs pépins : « L'histoire nous porte à penser que nous allons avoir un problème important au cours de l'un des trois premiers vols... C'est un constat empirique, qui n'a rien à voir avec ce que nous faisons et ce que nous espérons ».