Sciences

Soyouz en Guyane : le point sur la construction du pas de tir

ActualitéClassé sous :Astronautique , pas de tir , soyouz

-

Le CNES et Arianespace ont profité du Salon du Bourget 2005 pour faire le point sur l'état d'avancement de la construction du pas de tir, nécessaire à la fusée russe Soyouz, au Centre Spatial Guyanais de Kourou.

Le futur pas de tir des Soyouz à Kourou

Les travaux de terrassement ont débuté en janvier 2005 et devraient s'achever courant 2008. On prévoit que la Russie livre les équipements du segment sol en avril 2007 pour une mise en service en juillet 2008. Le premier tir d'une fusée Soyouz est prévue au cours du second semestre 2008. Initialement le lancement inaugural était prévu fin 2006, voire début 2007.

Ce pas de tir est en quelque sorte une copie conforme du pas de tir utilisé par la Russie à Baïkonour. La seule différence d'importance concerne l'installation des charges utiles. Elle se fera à la verticale, alors qu'à Baïkonour le Soyouz est monté horizontalement.

La fusée continuera d'être construite en Russie. Elle sera acheminée par la route dans des containers, des installations de Samara jusqu'à Saint Petersbourg où elle sera chargée à bord d'un des deux bateaux d'Arianespace qui la transportera jusqu'en Guyane.

Vols habités

Bien que pour l'instant il n'est pas question d'envoyer des hommes dans l'espace depuis Kourou, Jean-Pierre Haigneré, responsable du projet à l'Agence spatiale européenne, maître-d'oeuvre de l'opération, a tenu à préciser que toutes les dispositions ont été prises de façon à adapter les installations existantes assez facilement et à moindre coût si d'aventure l'Europe décidait de s'engager dans cette voie ces prochaines années.

Arianespace prévoit au moins 2 lancements par an ces dix prochaines années pour rentabiliser l'opération. Le Soyouz qui sera utilisé à Kourou est en cours de qualification. Il a été modernisé et adapté de façon à répondre à la réglementation européenne et française en particulier, notamment en ce qui concerne les procédures de sauvegarde.

Dénommé Soyouz 2-1a, il a volé avec succès une première fois en novembre 2004. La version qui opérera depuis Kourou doit être qualifiée en 2006. Ce Soyouz 2-1b sera équipé d'une nouvelle télémétrie, d'un système embarqué de liaison avec le sol et surtout sera conçu pour être mis en oeuvre verticalement.

Notez que cette version embarquera de nouveaux calculateurs électriques qui ne sont pas 'encore' qualifiés pour les vols habités.

Note

Le pas de tir des fusées Soyouz sera situé suffisamment loin des installations utilisées par Ariane 5 (10 km environ), afin d'éviter toute tentative d'espionnage industriel, dans une zone connue sous le nom de Roche Dégonde et 'rebaptisée' Roche Soyouz par les personnels du CSG. Cet éloignement se justifie aussi par la frilosité des Américains à l'idée de confier leurs satellites commerciaux à une société sur le site de laquelle travaillent et résident également des techniciens russes.

Voir la maquette du pas de tir des fusées Soyouz au Centre Spatial Guyanais de Kourou (réalisée par la partie russe du projet).