Sciences

Un rover martien bientôt au chômage technique ?

ActualitéClassé sous :Astronautique , mars , Spirit

Les activités des 2 rovers « Spirit » et « Opportunity» actuellement en mission sur Mars dans le cadre du programme Mars Exploration Rovers de la NASA pourraient être restreintes étant donné que les dirigeants de l'agence envisagent de prélever $4 millions sur leur budget 2008.

Logo de la mission Phoenix

La récente audition d'Alan Stern (responsable des programmes scientifiques de la NASA qui a démissionné cette semaine, cf. notre complément dans cette actualité) devant les Représentants le 13 mars dernier, avait déjà souligné les difficultés de l'agence en ce qui concerne le financement des programmes martiens. Cette coupe de budget des rovers serait opérée pour éponger les surcoûts du programme Mars Science Laboratory qui prévoit le lancement d'un autre rover l'an prochain pour une mission particulièrement ambitieuse.

Les équipes en charge des opérations des rovers et les scientifiques ont exprimé leur crainte par l'intermédiaire de Steve Squyres (Cornell University) qui estime qu'il faudra forcément mettre un rover en « hibernation » et réduire les activités du second suite à cette décision. Le moral des équipes a été atteint a-t-il dit, d'autant que des suppressions d'emplois seraient à craindre. John Callas, du Jet Propulsion Laboratory a également déploré le fait de réduire le budget de ces 2 véhicules encore viables et opérationnels.

Le porte parole de l'administration de la NASA a déclaré que même si une révision budgétaire était à l'étude, la mise en veille d'un rover n'était pas d'actualité. La NASA a dépensé $800 millions pour construire et lancer « Spirit » et « Opportunity » qui coûtent environ $20 millions par an. Leur mission d'étude du sol martien, débutée en 2004 devait initialement durer 3 mois, mais les 2 rovers livrent toujours des données cruciales 4 ans après, notamment des preuves de présence passée de mers salées sur Mars.

Par ailleurs, des tests de relais de communications ont été opérés entre « Opportunity » et les sondes Mars Reconnaissance Orbiter (NASA) et Mars Express (ESA) en vue de la supervision de l'atterrissage de la sonde Phoenix de la NASA en mai prochain

Démission inattendue d’Alan Stern, responsable des programmes scientifiques de la NASA

Un communiqué de presse de la NASA a annoncé mercredi dernier la démission de l'Administrateur Adjoint en charge des programmes scientifiques, Alan Stern. Edward Weiler, le directeur du Goddard Space Center, a été choisi pour assurer l'intérim à la tête du département des sciences à la NASA. Cette annonce complètement inattendue a surpris une grande partie de la communauté scientifique. Stern était arrivé en poste en avril 2007 avec pour principale mission de redynamiser les programmes de recherche scientifique tout en contrôlant rigoureusement leurs contraintes de coûts. En effet, pendant son mandat, il s'est attaché à gérer les surcoûts engendrés par certaines missions en limitant les financements supplémentaires exigés par les responsables de différents programmes, ce qui a pu le mettre en porte à faux vis-à-vis de la communauté scientifique. Il semble que les questions budgétaires, notamment au sujet du financement des programmes martiens, qui constituent en ce moment le gros point noir du budget scientifique de la NASA, soient une des raisons du départ du Dr Stern. En effet, le principal programme martien en développement, le Mars Science Laboratory a manifestement connu des difficultés récentes qui devraient se concrétiser par des surcoûts de centaines de millions de dollars, et un report éventuel du lancement prévu en 2009.

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.