Sciences

La navette Atlantis est prête pour son dernier voyage

ActualitéClassé sous :Astronautique , STS-132 , navette spatiale

Ce soir, pour la trente-deuxième et dernière fois, Atlantis s'envolera dans l'espace. Après cette mission STRS-132, il ne restera plus que deux lancements de navettes avant leur mise à la retraite.

La charge utile d'Atlantis, avec en bas le petit module russe Rassvet (MRM-1), les batteries pour la grande poutre et l'antenne en bande Ku. Crédit Nasa

La navette Atlantis doit décoller vendredi à 20 h 20 (heure française) du Centre spatial Kennedy pour la mission STRS-132, qui sera pour elle la dernière. La navette embarque un équipage de 6 astronautes pour une mission de 12 jours, dont 7 amarrés à la Station. Trois sorties dans l'espace sont prévues. Atlantis livrera notamment un petit module de recherche, une plate-forme de travail pour Dextre, une antenne en bande Ku ou encore un jeu de batteries.

Long de six mètres pour un diamètre d'un peu plus de deux mètres, ce petit module russe, nommé Rassvet (MRM-1) sera attaché de façon permanente à Zarya. Il sera utilisé comme module de stockage et comme port d'amarrage pour les vaisseaux russes Soyouz et Progress. Il sera également utilisé comme point d'attache du futur bras robotisé de l’Esa qui sera lancé en 2012 (ERA). A noter qu'à l'extérieur de ce module, l'Esa a fait installer des pièces de rechange de son bras.

Installation sur le MRM-1 d’une pièce de rechange pour le bras ERA de l’Esa que l’on voit à l’essai dans la piscine du Centre européen des astronautes. © RKK Energia, Esa

Lorsqu'il sera opérationnel, ERA couvrira la partie russe de la Station, ce que ne peut pas faire complètement Canardarm2. Long de 11,30 mètres pour un poids de 680 kg, capable de déplacer environ 8 tonnes, il sera utilisé pour installer et remplacer les panneaux solaires ou inspecter la surface extérieure de la Station. Il aidera aussi les astronautes en activité dans l'espace et pourra même les transporter.

A la fin de la mission, Atlantis redescendra sur Terre les échantillons d'épinettes de l'expérience canadienne (Apex-CSA2). Ces échantillons avait été apportés dans la Station à l'état de semis lors de la mission précédente (Discovery, STS-131). Cette expérience vise à aider les chercheurs à comprendre l'effet de la pesanteur sur la physiologie et la croissance des plantes ainsi que sur la formation du bois dans le but d'appuyer l'industrie forestière.

282 jours dans l’espace et plus de 18.500.000 km parcourus

Atlantis, nommée en l'honneur du voilier qui a servi de vaisseau principal de recherche au Woods Hole Oceanographic Institute (Massachusetts) de 1930 à 1966, est la quatrième navette construite après ColumbiaChallenger et Discovery. Elle a volé pour la première fois en octobre 1985 et réalisé 31 missions. Elle a notamment été utilisée pour transporter vers la Station le laboratoire scientifique de l’Europe en février 2007 (Columbus, STS-122), lancer vers les mondes de Jupiter la sonde Galileo (STS-34, octobre 1989) et placer en orbite l'observatoire spatial Compton (STS-37, avril 1991).

Atlantis a également été utilisée pour la dernière mission de réparation de Hubble (SM4, en mai 2009). On se souviendra que cette navette a rejoint à 7 reprises la Station russe Mir, la première fois en juin 1995 (STS-71).