Sciences

NASA : risque d'embouteillage sur les lignes téléphoniques interplanétaires

ActualitéClassé sous :Astronautique , DSN , Deep Space Network

Une des antennes principales du réseau de l'espace profond de la NASA (le Deep Space Network) doit rester hors service plus longtemps que prévu et risque de perturber un certain nombre de missions. C'est l'antenne de 70 mètres située près de Madrid qui pose problème. Débranchée fin juin 2006 pour une visite de maintenance des plus routinières, elle devait redevenir opérationnelle courant octobre 2006.

Une antenne du Deep Space Network

Or son inspection à permis de découvrir 2 roulements endommagés utilisés pour faire pivoter la structure. Leur remplacement fait que l'antenne sera inactive au moins jusqu'à janvier 2007.

Il est à craindre que son indisponibilité provoque une sorte d'embouteillage sur les lignes téléphoniques interplanétaires. Les missions Cassini, Mars Reconnaissance Orbiter (activité opérationnelle en novembre 2006), qui utilisent cette antenne pour relayer les données vers la Terre auront certainement des difficultés de communications avec la Terre en temps et heures voulus par les responsables de ces missions.

Autre souci de planification pour les techniciens du DSN, la mission Stereo de la NASA qui doit être lancée avant la fin du mois. Cette mission, qui comprend 2 sondes identiques de façon à fournir une vision stéréoscopique des phénomènes solaires et une approche multi-points du milieu interplanétaire, doit utiliser le réseau pour certaines de ses communications avec la Terre.

Deep Space Network

Placé sous la responsabilité du Jet Propulsion Laboratory, le centre de la NASA en charge des missions d'exploration interplanétaire, le Deep Space Network, est un réseau d'antennes paraboliques disséminées à la surface de la Terre mis en place par la NASA pour communiquer avec les sondes interplanétaires qu'elle lance aux quatre coins du système solaire.

Il comporte trois stations d'écoute qui ont été placées à 120° les unes des autres, pour tenir compte de la rotation de la Terre. Grâce à cette disposition, il y a toujours une station positionnée dans l'axe d'une sonde. Les trois installations du Deep Space Network sont situées à Goldstone dans le désert de Mojave (Californie), à Canberra (Australie) et à Madrid (Espagne).

Notez que ce réseau n'est pas uniquement destiné à suivre des sondes américaines. D'autres agences spatiales de par le monde, comme l'Agence spatiale européenne, peuvent profiter de cette infrastructure pour communiquer avec leurs propres vaisseaux. Grâce à ses multiples antennes, le Deep Space Network peut aussi conduire des observations radio et radar du système solaire et de l'Univers. Enfin, il lui arrive parfois de supporter des satellites évoluant en orbite terrestre.