Kimiya Yui, Kjell Lindgren et Scott Kelly dégustent une feuille de laitue. Un geste pas du tout banal dans l'espace. © Nasa TV

Sciences

ISS : on a mangé la première laitue de l'espace

ActualitéClassé sous :Astronautique , ISS , station spatiale internationale

Des astronautes ont mangé pour la première fois une laitue « extraterrestre », qui a intégralement poussé dans l'espace, à l'intérieur de la Station spatiale internationale. Au-delà de la difficulté technique, l'expérience illustre l'intérêt de produire de la nourriture fraîche pour les voyages spatiaux au long cours.

Trois hommes mangent (chacun) une feuille de laitue et des millions de personnes les regardent. Hier soir, lundi 10 août 2015, s'est déroulée une grande première spatiale : Kimiya Yui, Kjell Lindgren et Scott Kelly, trois astronautes de l'Expédition 44, ont goûté les feuilles d'une laitue romaine rouge qui avait été cultivée en microgravité dans l'ISS. Verdict : « c'est bon »

Il s'agit bien d'une première car il n'est pas si facile de faire pousser des plantes en absence de pesanteur, ne serait-ce que pour l'irrigation. L'ISS a plusieurs fois connu des expériences de botanique mais pas dans le but d'une culture vivrière. L'an dernier, toutefois, une laitue semblable avait été cultivée en orbite lors de l'expérience Veg-01 (Veggie hardware validation test). Cette première production spatiale a cependant été ramenée sur Terre pour analyse.

Cette fois, l'expérience a été menée jusqu'au bout. La laitue en question a été cultivée, durant 33 jours, dans une boîte, avec un dispositif d'éclairage et d'irrigation mis au point par l'entreprise Orbitec, spécialisée dans les équipements destinés aux vaisseaux spatiaux. Trois astronautes, sur les six présents à bord, ont pu participer à cette expérience gustative, avec de l'huile et du vinaigre, a-t-il été précisé.

Kjell Lindgren sort la boîte dans laquelle a poussé cette laitue. © Nasa TV

Des plantes indispensables aux longs séjours dans l'espace

Au-delà du problème technique d'humidifier la terre sans que l'eau s'évade en gouttelettes et de l'incertitude sur la santé de la plante, la culture de fruits et de légumes revêt une réelle importance pour les voyages de longue durée. Même dans l'ISS, à seulement 400 km du sol, les astronautes apprécient les fruits frais, souvent apportés par un nouvel équipage. Il y a quelques siècles, les marins au long cours avaient eux aussi besoin de nourriture fraîche...

Sources de vitamines, elle est aussi importante sur le plan psychologique. Les astronautes, même s'ils sont aguerris, finissent par se lasser de la nourriture en sachets. De plus, des plantes pourront sans un jour servir à produire de l'oxygène.

Des missions lointaines imposeront de cultiver au moins quelques fruits et légumes. Un chercheur néerlandais a même vérifié l'an dernier que le sol de Mars permet d'y faire pousser des plantes, dans une enceinte chauffée et pressurisée bien sûr.