La Terre vue depuis la Station spatiale internationale à une altitude maintenue entre 350 et 400 kilomètres. © Nasa

Sciences

Chine : les deux taïkonautes de Tiangong 2 sont rentrés sur Terre (MAJ)

ActualitéClassé sous :Astronautique , Shenzhou 11 , Shenzhou

Le 17 novembre, alors qu'à bord d'une capsule Soyouz s'envolaient à destination de la Station spatiale internationale trois astronautes, parmi lesquels le français Thomas Pesquet, l'équipage chinois présent à bord du module Tiangong 2 se préparait, quant à lui, à retourner sur Terre.

Jing Haipeng et Chen Dong sont rentrés sur Terre le 18 novembre à bord de la capsule Shenzhou 11, au terme d'une mission qui aura été la plus longue dans l'espace réalisée par la Chine. Un succès qui démontre que le pays a acquis la capacité de soutenir de longs séjours dans l'espace et de faire vivre et travailler en sécurité ses taïkonautes. Ils sont arrivés à bord du module orbital Tiangong 2, deux jours après leur décollage à bord d'une Longue Marche 2F depuis le Centre de lancement de satellites de Jiuquan.

Le module Tiangong 2 photographié par le très petit satellite Banxing-2, lancé depuis le module orbital. © CNSA

Une étape franchie vers la construction de la station spatiale chinoise

Ce record symbolique des deux taïkonautes est évidemment un jalon important dans le programme de construction d'une station spatiale chinoise. Preuve que les objectifs initiaux du programme Tiagnong ont été atteints, la Chine ne l'utilisera plus pour ses vols habités. Elle va dorénavant consacrer tous ses efforts dans la construction de cette station dont le premier élément devrait être lancé en 2018, avec l'objectif de la terminer en 2020.

D'ici là, Tiangong 2 continuera d'être utilisée. En avril 2017 sera lancé le cargo Tianzhou 1 pour tester le ravitaillement de propergol en orbite.

----------

Après un séjour d'un mois dans l'espace, les deux taïkonautes sont redescendus sur Terre

Article initial paru le 17/10/2016

Cette nuit, Shenzhou 11, avec à son bord deux taïkonautes chinois, a décollé à destination du module habitable Tiangong 2, qu'il rejoindra d'ici deux jours. Les deux hommes séjourneront à son bord pendant environ 30 jours avant de retourner sur Terre.

Plus de trois ans après le précédent vol habité, Shenzhou 10 en juin 2013, la Chine fait de nouveau voler ses taïkonautes dans l'espace. Ce matin, à 7 h 30 en heure locale (1 h 30 en France métropolitaine), un lanceur Longue Marche 2F a décollé depuis le Centre de lancement de satellites de Jiuquan. Il a lancé avec succès le véhicule Shenzhou 11 avec à son bord les taïkonautes Jing Haipeng et Chen Dong.

Pour Jing Haipeng, c'est le troisième séjour dans l'espace. Ce vétéran a volé à bord de Shenzhou 7 en septembre 2008 et de Shenzhou 9 en mars 2012. Chen Dong, lui, découvre les joies de l'apesanteur et effectue avec ce vol sa première mission dans l'espace.

Après un voyage de deux jours autour de la Terre, Shenzhou 11 et son équipage rejoindront le module habitable Tiagong 2, lancé en septembre. Les deux hommes doivent y séjourner environ 30 jours avant de retourner sur Terre. La Chine devrait à cette occasion battre certains de ses records de durée, comme celui du temps passé dans l'espace pour un taïkonaute ou un équipage, voire du temps d'une sortie extravéhiculaire.

Image d’artiste chinoise, publiée sur le site de la Cité de l'espace de Toulouse, montrant un vaisseau habité Shenzhou (à gauche) se dirigeant vers une station de type Tiangong. © Droits réservés

Apprendre à vivre et travailler dans l'espace

Sans surprise, pour la communication, la Chine a fait le service minimum et n'a pas détaillé le programme de mission de ses deux taïkonautes. Comme son prédécesseur, Tiangong 2 est un prototype qui préfigure la future station spatiale chinoise dont la construction doit débuter en 2018 avec le lancement d'un premier module. Les astronautes expérimenteront le système de support de vie qui sera celui de la future station spatiale.

Enfin, dans de nombreux domaines liés à l'exploitation d'une station spatiale, les deux taïkonautes testeront leurs compétences. Ils réaliseront également des expériences en sciences de la vie, d'observation du ciel et des travaux de maintenance en orbite, ainsi que des activités de vulgarisation scientifique à destination d'écoliers chinois.

Cela vous intéressera aussi

À bord de l'ISS, de l'eau en impesanteur amuse les astronautes  Lorsque Steve Swanson, Reid Wiseman et Alexander Gerts, trois astronautes à bord de l’ISS, testent le comportement de l’eau dans un environnement soumis à la microgravité, cela donne lieu à un spectacle surprenant. Voici en vidéo un extrait de leurs expériences.