Sciences

Budget de la NASA : l'ISS et Hubble sacrifiés ?

ActualitéClassé sous :Astronautique , Nasa , budget

L'Administrateur de la NASA Sean O'Keefe a proposé des transferts de fonds et des réajustements du budget 2005 voté par le Congrès en décembre 2004. Si ce droit est effectivement accordé par le Congrès, les transferts de fonds iront dans le sens d'un soutien plus marqué au retour en vol de la navette et aux programmes d'exploration spatiale.

Maquette du télescope spatial Hubble

Sean O'Keefe a proposé d'augmenter les fonds alloués au retour en vol de la navette de 305 millions de dollars, portant ceux-ci à un total de 4,6 milliards de dollars afin de consolider celui-ci pour l'été 2005. Alors que le Congrès n'avait alloué que 10 millions de dollars au LRO (Lunar Reconnaissance Orbiter), Sean O'Keefe a décidé de réinjecter 42 millions de dollars à ce programme clef de l'exploration spatiale. Il souhaite également couvrir les frais récents liés aux programmes des sondes Deep Impact (+15,2 millions de dollars) et Swift (+3,1 millions de dollars).

La NASA réaffirme que les programmes d'exploration spatiale tels le CEV (Crew Exploration Vehicle) et Prometheus pour la propulsion nucléaire restent hautement prioritaires dans sa stratégie. Ces transferts de fonds se font au détriment du projet de réparation du télescope Hubble, de la Station Spatiale Internationale (-160 millions de dollars), des perspectives d'évolutions de la navette spatiale (-100 millions de dollars) et d'autres programmes de moindre envergure.

Alors que le Congrès avait alloué, pour l'année 2005, 291 millions de dollars pour la réparation du télescope Hubble, l'Administrateur de la NASA Sean O'Keefe a proposé dans son plan opérationnel 2005 de n'utiliser que 175 millions de dollars à cet effet.

En parallèle, la NASA a accordé un contrat de 154 millions de dollars à la société canadienne MD Robotics Group afin de préparer une éventuelle mission robotique de réparation. La National Academy of Science avait au contraire jugé une telle mission trop risquée et le Congrès avait vivement conseillé à la NASA de prévoir un vol navette pour effectuer la réparation. La décision finale de la NASA devrait être prise à l'été 2005.