Sciences

En bref : la sonde Phobos-Grunt en perdition

ActualitéClassé sous :Astronautique , sonde Phobos-Grunt , Phobos-Grunt

La sonde russo-chinoise Phobos-Grunt, qui devait atteindre le petit satellite de Mars, y prélever des échantillons et revenir sur Terre, a bien été lancée cette nuit mais est restée coincée en orbite terrestre. Un petit espoir subsiste de lui faire poursuivre son voyage.

La sonde Phobos-Grunt en cours de préparation. © Cnes

Hier à 21 h 16 (heure française), le lanceur Zenit-S2SB a correctement lancé la sonde Phobos-Grunt qui devait continuer son voyage aller-retour vers le minuscule satellite martien Phobos et y prélever des échantillons de sol.

Mais, selon l'agence de presse russe Ria Novosti, le moteur de la sonde ne s'est pas allumé alors qu'il devait injecter l'engin sur une orbite terrestre puis sur sa trajectoire, après deux allumages successifs.

Phobos-Grunt a été repérée : elle est actuellement en orbite autour de la Terre. L'agence spatiale Roscosmos estime qu'il existe encore un espoir d'en reprendre le contrôle et que l'engin et ses passagers - des bactéries, des plantes, des insectes et des crustacés - puissent effectuer comme prévu leur voyage vers Mars... « Cette mission n'est pas encore un échec » a affirmé Vladimir Popovkine, patron de Roscosmos, à l'agence de presse Interfax. Comme nous le signalions, cette mission spatiale russo-chinoise (la Chine a fourni l'orbiteur installé sur la sonde) était considérée comme à haut risque.