Une vue de la pyramide de la Lune, à Teotihuacan, au Mexique. Celle-ci cache-t-elle un tunnel ? © Diego Delso, CC by-sa 3.0

Sciences

À Teotihuacan, la pyramide de la Lune cache-t-elle un tunnel ?

ActualitéClassé sous :archéologie , Teotihuacan , Aztèque

Antérieures aux Aztèques, les pyramides de la cité de Teotihuacan fascinent et elles sont loin d'avoir livré leurs secrets. Les archéologues mexicains pensent ainsi avoir découvert un nouveau tunnel sous l'une d'elles, la pyramide de la Lune.

  • Les pyramides de Teotihuacan, au Mexique, ont été construites plus de 1.000 ans avant l'avènement de l'empire aztèque. Elles restent aujourd'hui mystérieuses car personne ne sait vraiment qui ont été leurs bâtisseurs.
  • En 2011, la tomographie radar avait permis de mettre en évidence un tunnel sous la pyramide de Quetzalcoatl, le serpent à plumes.

  • Un nouveau tunnel semble avoir été découvert, mais sous la pyramide de la Lune cette fois-ci.

La cité de Teotihuacan, et ses grandes pyramides qui rivalisent avec celles de la civilisation égyptienne, est l'une des plus célèbres du Mexique. Le site retient bien sûr l'attention toute particulière des archéologues mais il est loin d'avoir livré tous ses secrets.

Personne ne sait vraiment par qui sa construction a débuté. Ce qui est sûr, c'est que les Aztèques ne sont pas à l'origine du site. En effet, cette civilisation a pris son essor il y a moins de 1.000 ans. Or, les premiers bâtiments de Teotihuacan ont été datés d'environ 200 av. J.-C. (la plus grande pyramide de cette cité, la pyramide du Soleil, a été terminée vers 150 ap. J.-C.) ; ils sont donc plus anciens.

Teotihuacan semble avoir connu son apogée entre 150 et 450 ap. J.-C., alors qu'elle s'étendait sur 30 km2 et abritait une population de près de 150.000, voire 200.000 habitants. Elle semble avoir été pluriethnique, avec des zones résidentielles plus ou moins réservées aux peuples zapotèque, mixtèque et maya ; il existe également des preuves de l'influence de Teotihuacan sur ces peuples dans leurs régions d'origine.

Teotihuacan était donc un lieu de rencontre entre tous ces peuples et elle devait être la cité la plus importante de la Mésoamérique pendant cette période. Une partie de son pouvoir provenait certainement des importants gisements d'obsidienne qu'elle contrôlait. Curieusement, elle ne semble pas avoir possédé de structures de défense militaire.

Une présentation du site de Teotihuacan. © Amazing Places on Our Planet

Des tunnels avec des chambres funéraires sous les pyramides

En 2003, d'importantes pluies ont dévoilé l'entrée d'un réseau de tunnels à proximité de la pyramide de Quetzalcoatl, le fameux serpent à plumes qui était une des principales divinités pan-mésoaméricaines et dont le culte semble précisément prendre naissance à Teotihuacan. Cette découverte a permis des recherches qui ont conduit à la mise au jour de plusieurs milliers d'objets en jade, pierre ou coquillage, ainsi que des céramiques et... des chambres funéraires. Cerise sur le gâteau : en 2011, des études radar ont révélé l'existence d'une galerie passant sous la pyramide de Quetzalcoatl. Longue d'une centaine de mètres, elle avait été largement comblée.

Aujourd'hui, l'Institut national d'anthropologie et d'histoire mexicain (INAH) vient de faire savoir qu'en utilisant une technique de tomographie radar, un nouveau tunnel avait probablement été découvert entre la pyramide de la Lune et l'allée des Morts. La pyramide de la Lune est le second plus grand édifice après la pyramide du Soleil ; elle mesure 46 mètres de haut. Elle a été édifiée au cours de sept phases de construction. Une tombe y a été découverte contenant le corps d'un homme entouré d'un grand nombre d'objets en jade et obsidienne ainsi que des restes d'animaux qui auraient été enterrés vivants. Il s'agissait probablement d'un sacrifice.

On sait encore peu de choses sur la découverte mexicaine du tunnel, qui reste tout de même à confirmer, mais il semble que celui-ci soit situé à 10 mètres de profondeur, ce qui est du même ordre de grandeur qu'en ce qui concerne le tunnel déjà exploré au niveau de la pyramide de Quetzalcoatl. Si les archéologues le décident, il ne devrait donc pas être bien difficile de le mettre au jour.

Rappelons que, contrairement à ce qui s'est passé sur d'autres sites précolombiens d'importance au Mexique, on n'a jamais trouvé de restes ayant appartenu aux dirigeants de Teotihuacan.