Sciences

Solar Impulse prêt pour le premier vol solaire international

ActualitéClassé sous :aéronautique , Solar Impulse , vol solaire international

L'avion solaire de l'équipe Solar Impulse pourrait décoller demain matin de Payerne, en Suisse, pour rallier Bruxelles, en survolant la France et le Luxembourg. Une grande première, qui serait suivie d'une autre : le vol jusqu'au Bourget, où le HB-SIA sera présenté au Salon de l'aéronautique et de l'espace.

Le HB-SIA, le 8 mai 2010, lors de son troisième vol, long de trois heures, ici probablement au-dessus du lac de Neufchâtel. © Solar Impulse

C'est la météo qui décide du plan de vol du premier avion solaire, le HB-SIA, de Solar Impulse. Depuis le lundi 2 mai, l'avion, son pilote André Borschberg et le reste de l'équipe de Bertrand Piccard sont prêts pour partir vers l'aéroport international de Bruxelles. Aux dernières nouvelles, la « fenêtre », comme on dit aussi dans l'astronautique pour un lancement de fusée, sera ouverte demain vendredi 13, ça ne s'invente pas.

Au petit matin, le grand oiseau blanc de 63 mètres d'envergure roulera sur le tarmac de l'aéroport de Payerne et, à 6 h 00 s'élancera sur la piste pour décoller en direction de Bruxelles. À la seule force des photons, comme il l'a fait à plusieurs reprises, notamment lors d'un vol record de 26 heures et pour une superbe traversée de la Suisse, l'avion puisera son énergie dans ses 11.628 cellules photovoltaïques.

Il montera à 3.600 mètres et fera route nord-ouest-ouest, traversant plusieurs zones à fort trafic commercial. Les contrôleurs aériens auront reçu le plan de vol et devraient laisser passer le tranquille aéronef qui ne vole qu'à quelques dizaines de kilomètres à l'heure par rapport à l'air, donc plus ou moins vite par rapport au sol selon les vents rencontrés.

Le HB-SIA lors d'un essai de roulage à Payerne. © Solar Impulse

Bon vent !

Et, justement, demain vendredi, les vents seront est-sud-est sur la Franche-Comté d'après Météo France, ce qui devrait aider (la direction d'un vent est celle d'où il vient). En Alsace, ils seront nord-nord-ouest, ce qui n'est pas positif, mais ils seront faibles (10 km/h). Au-dessus du Luxembourg et de la Belgique, Météo France prévoit des vents faibles, exactement ce qu'il faut au paisible avion propulsé par quatre moteurs électriques de 10 chevaux chacun. L'actualité peut être suivie sur le blog de Solar Impulse ou sur un téléphone mobile avec une application spéciale.

Avec ces bonnes conditions, le HB-SIA volera 12 heures pour atteindre Brussels Airport, quand les vols commerciaux effectuent le trajet Genève-Bruxelles en un peu plus d'une heure. Mais pour faire ce voyage, l'avion n'aura prélevé que quelques photons au flux solaire qui touche la Terre. L'avion se montrera au public sur l'aéroport de Bruxelles du 23 au 25 mai, une bonne occasion d'approcher cet engin unique au monde, dont à peu près tous les composants diffèrent de ceux des avions classiques et dont le successeur doit réaliser le tour de la planète en 2014.

À partir de la fin du mois, l'équipe se tiendra prête pour son deuxième voyage international, qui le conduira au Bourget, au nord de Paris, pour le 49e Salon international de l’aéronautique et de l’espace, où l'avion devrait être placé en vedette. L'équipe tentera de voler chaque matin, c'est-à-dire quand l'air est calme et en dehors des meetings ultraminutés de l'après-midi. Il sera alors admiré par la foule, filmé par tout le monde et fera sans doute l'ouverture des journaux de 20 heures à la télévision...