Après une impressionnante série de 18 lancements couverts de succès, le lanceur Falcon 9 a explosé en vol le 28 juin. Il détenait à son bord une capsule Dragon à destination de la Station spatiale internationale. L'explosion a entraîné la perte de deux tonnes de fret dont un des deux futurs ports d’amarrage des véhicules habités de SpaceX et de Boeing. © Nasa

Sciences

Pourquoi le Falcon 9 de SpaceX a-t-il explosé en vol ?

ActualitéClassé sous :accès à l'espace , SpaceX , Falcon 9

Par Rémy Decourt, Futura

En attendant le rapport complet et définitif de l'enquête sur l'explosion en vol du Falcon 9 de SpaceX survenue le 28 juin, Elon Musk incrimine les fixations d'un réservoir d'hélium. Un défaut qui ne remet pas en cause la conception et l'architecture du lanceur, dont le retour en vol est prévu dans des délais raisonnables.

La cause de l'explosion du lanceur Falcon 9, survenue deux minutes et vingt secondes après son décollage de Cap Canaveral le 28 juin dernier, a vraisemblablement été trouvée. En effet, bien que le rapport définitif des causes de cet échec n'ait pas encore été remis, Elon Musk s'est exprimé sur ce sujet lors d'une conférence de presse et a annoncé les résultats préliminaires.

L'explosion du lanceur fut très soudaine puisque, entre la déclaration d'un incident par les systèmes de télémétrie et l'explosion de la fusée, il ne s'est écoulé que 0,83 seconde. Pour expliquer les raisons de cet incident, Elon Musk incrimine les entretoises (pièces de fixation) d'un réservoir d'hélium. Ce dernier est utilisé pour pressuriser l'ergol dans le réservoir d'oxygène du deuxième étage. La rupture aurait entraîné la fuite ou l'explosion avec libération de l'hélium et donc créé une surpression dans le réservoir d'oxygène qui aurait cédé.

Les fixations montées en V supportant le réservoir d'hélium seraient en cause. © SpaceX

SpaceX devrait reprendre les vols en automne

En cause, le fournisseur de la pièce dont les contrôles de qualité n'auraient pas été suffisants voire inexistants. Si cette explication devait se confirmer, ce serait tout de même une bonne nouvelle pour SpaceX : un problème de qualité se règle bien plus facilement qu'un défaut de conception du lanceur. D'où une reprise des vols dans le courant de cet automne.

Elon Musk a également précisé que, si la capsule Dragon avait pu ouvrir ses parachutes, elle aurait pu survivre à l'explosion du lanceur. Lors des prochains vols, un logiciel sera implémenté pour lui permettre d'utiliser ses parachutes en cas de nécessité.

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.