Santé

Interview 4/5 : comprendre le virus Ébola

VidéoClassé sous :Santé , interview , virus Ebola

Le virus Ébola agit de façon spectaculaire. L'infection provoque une fièvre hémorragique virale aiguë qui tue dans près de 90 % des cas. Nous avons rencontré Jean-François Saluzzo, virologiste auprès de l'OMS, afin qu'il nous parle des conditions de transmission et des symptômes liés à ce virus originaire d'Afrique.

Comment est apparu le virus Ébola ?

Ébola est un virus lié à l'émergence du Sida. Il apparaît en 1976 au nord-est du Congo avec une épidémie assez dramatique. L'OMS a rapidement envoyé des experts dans la zone touchée, ils y ont découvert un virus qui tuait dans 88 % des cas les personnes contaminées. À l'époque, les médias se sont peu intéressés à l'événement car les maladies tropicales n'étaient pas considérées comme un sujet important. Pourtant, si l'on y avait porté un intérêt plus en amont, on aurait compris que la transmission du virus Ébola se faisait par le sang et les seringues non stérilisées. Les hôpitaux aux mauvaises conditions d'hygiène ont donc joué un rôle amplificateur dans la propagation du virus. Le VIH circulait aussi à l'époque et a été propagé dans les mêmes conditions.

Quels sont les symptômes du virus Ébola ?

Le virus Ébola provoque une fièvre hémorragique. Les hémorragies sont extrêmement sévères et peuvent aboutir à un état de choc qui tue à plus de 80 %. C'est un des virus les plus dangereux, mais qui pour l'instant reste cantonné aux zones tropicales en Afrique. Il est heureusement limité en nombre de cas et en nombre d'épidémies.

Sa dangerosité est-elle extrême ?

Les virus à l'origine de fièvres hémorragiques sont de virulence extrême. C'est le cas aussi de la fièvre jaune qui est causée par un virus bien connu. Celui-ci se multiplie dans le foie et le détruit doucement. Cette dégradation induit un affaiblissement important de la coagulation, ce qui provoque des hémorragies. Ce sont des mécanismes assez complexes, et nous ignorons pourquoi ils sont aussi violents.

En 1989, Ébola avait fait des victimes aux États-Unis

Lors de l'importation de singes de laboratoire dans un centre de primatologie près de Washington s'est produit un événement assez extraordinaire : des centaines de singes meurent à cause du virus Ébola. C'est une souche très particulière qui vient des Philippines, tout comme les singes concernés. Certaines personnes ont été en contact avec le virus, mais aucune n'a été malade, donc on pense que cette souche n'était pas dangereuse pour l'Homme.