Sport : laissez à votre enfant le choix de son activité physique. © MNStudio, Fotolia

Santé

Sport : aider son enfant à choisir une activité sportive

Question/RéponseClassé sous :Sport , enfant , choisir un sport
 

Lors de la rentrée scolaire, comment choisir l'activité sportive de son enfant ? Vaut-il mieux opter pour un sport d'équipe ou un sport individuel ? Voici quelques conseils pour aider votre enfant à choisir son sport.

En observant quelques principes généraux, vous aiderez votre enfant à se sentir bien dans son activité.

Sport : ne rien imposer à votre enfant

D'abord, laissez-le choisir son sport. C'est essentiel, et vous préserverez ainsi sa motivation comme... vos relations futures ! Incitez-le à panacher les disciplines. L'alternance entre sports collectifs et individuels lui permettra de se confronter aux victoires et défaites, seul ou en groupe. Une bonne école de la vie... Il est important également que l'activité sportive reste un jeu, et que votre enfant y prenne du plaisir. Ne lui imposez pas, par exemple, de participer à des compétitions s'il n'en a pas envie.

À quel âge mettre son enfant au sport ?

Dès la maternelle, c'est-à-dire vers 2 ans, vous pouvez l'initier à la gymnastique. La Fédération française de gymnastique (FFG) propose des cours spécifiques Baby Gym. Destinée aux enfants de 2 à 4 ans, cette activité sportive contribue à leur développement général sur les plans moteur, affectif et intellectuel. Pour une meilleure adaptation à ce très jeune public, « elle utilise les particularités des activités gymniques sur un mode ludique », précise la FFG.

De 6 à 12 ans, il pourra se lancer dans l'apprentissage d'un sport en particulier : art martial, tennis, football, équitation... Ensuite, et jusqu'à 15 ans, c'est-à-dire en pleine puberté, votre enfant aura besoin de se dépenser davantage. La pratique deviendra ainsi plus intense.

Les démarches : le certificat médical

Enfin, n'oubliez pas que pour inscrire votre enfant dans un club de sport et lui prendre une licence, vous devrez être en possession d'un certificat médical. Il devra être daté de moins d'un an si c'est la première fois que vous inscrivez l'enfant dans une activité. Si, en revanche, il s'agit du renouvellement d'une inscription, le certificat devra dater de moins de trois ans ; un questionnaire de santé doit par ailleurs être renseigné lorsque la présentation d'un certificat n'est pas exigée (depuis le 1er juillet 2017), voir ici.