Santé

Intolérance au gluten : quels sont les signes ?

Question/RéponseClassé sous :Nutrition , gluten , intolérance au gluten
L'intolérance au gluten provoque des douleurs intestinales. © Phovoir

En France, 500.000 personnes environ souffrent de la maladie cœliaque, autrement dit, d'une intolérance au gluten, une protéine présente dans les céréales. Et seulement 10 % à 20 % sont effectivement diagnostiqués. Qu'advient-il des autres ? Eh bien, elles vivent avec leurs douleurs, sans savoir qu'elles sont malades. Une bonne raison pour l'Association française des intolérants au gluten (AFDIAG), de chercher à mieux faire connaître cette maladie génétique auto-immune.

Dans le cas de la maladie cœliaque, l'intestin ne parvient plus à assimiler le gluten. Peu à peu, la paroi intestinale s'abîme donc, et les nutriments essentiels ne sont plus absorbés.

Les formes de l'intolérance au gluten

Le nourrisson ou le jeune enfant, présente généralement une diarrhée chronique et souffre de vomissements. Il est souvent fatigué, apathique. Son abdomen est ballonné et ses membres graciles traduisent le défaut d'assimilation des nutriments. Sa croissance, naturellement, est ralentie.

Chez l'adulte, les signes de la maladie peuvent se manifester sous la forme de diarrhées ou d'un amaigrissement sans raisons apparentes. Contrairement à ce qui se passe chez l'enfant, la maladie peut être monosymptomatique, se manifestant notamment par des crampes musculaires ou des diarrhées à répétition.

Dans les deux cas, seule une biopsie intestinale viendra confirmer ou infirmer l'existence d'une intolérance au gluten.