Les Diogène accumulent des objets et doivent parfois se frayer un chemin pour se déplacer dans leur logement. © Stephane Bidouze, Shutterstock

Santé

Syndrome de Diogène : que faire ?

Question/RéponseClassé sous :médecine , syndrome de Diogène , schizophrénie

Le syndrome de Diogène caractérise des personnes qui accumulent des objets divers dans leur logement, où elles vivent souvent recluses. Il est parfois difficile d'intervenir car les Diogène ne réclament généralement aucune aide.

Diogène était un philosophe grec, décédé en 324 avant JC, qui vivait seul et sale dans son tonneau. Il a donné son nom à ce syndrome qui décrit des personnes, souvent âgées, et pas forcément dans le besoin, qui accumulent chez elles des objets, mais aussi des déchets. D'après la ville de Paris, de plus en plus de personnes feraient l'objet d'un signalement pour ce syndrome.

Les mauvaises conditions d'hygiène dans lesquelles ces personnes vivent nécessitent une intervention. Ce sont parfois des voisins, alertés par les odeurs, qui peuvent tirer la sonnette d'alarme, car les Diogène ne réclament aucune aide et voient généralement peu de monde. Ils fuient en général les liens sociaux et manquent d'hygiène corporelle.

Les Diogène accumulent des objets soit parce qu'ils ne veulent pas s'en séparer malgré leur inutilité, soit parce qu'ils les récupèrent pour les conserver. Ce mode de vie représente un danger, à cause du risque d'incendie et de chute d'objets accumulés en édifices pouvant aller du sol au plafond.

La difficulté consiste souvent à persuader le Diogène d'accepter de l'aide. Des consultations médicales doivent permettre de déceler d'éventuels signes de démence (Alzheimer...) ou de maladie psychiatrique (schizophrénie). Une hospitalisation dans un service spécialisé peut être envisagée, mais un suivi peut aussi se faire à domicile, grâce aux services sociaux. Cependant, il faut éviter d'imposer des changements brutaux aux Diogène, en raison du risque de suicide.