Santé

Le spina bifida peut-il s’opérer in utero ?

Question/RéponseClassé sous :médecine , Spina bifida , colonne vertébrale
 
Le spina bifida est une malformation située au niveau de la moelle épinière et des vertèbres qui l'entourent. © CDC

Le spina bifida est une malformation congénitale du système nerveux et plus particulièrement de la colonne vertébrale (région lombosacrée). Il s'agit du défaut de fermeture du tube neural le plus fréquent dans le monde. En France, sa prévalence est estimée à 1 cas pour 2.000 naissances.

Le spina bifida ou des vertèbres mal soudées

Le terme spina (pour épine) désigne la partie postérieure des vertèbres. Quant à bifida, il fait référence à la fente qui sépare en deux parties les vertèbres. Le spina bifida est donc caractérisé par l'absence de « soudure » des deux moitiés d'un ou plusieurs arcs vertébraux postérieurs. Cette malformation met en quelque sorte à nu la moelle épinière. L'espace ainsi créé peut favoriser l'apparition d'une hernie d'une portion des méninges et de la moelle épinière.

Opérer le spina bifida : la chirurgie fœtale

Le spina bifida peut être dépisté au cours de la grossesse, par échographie. Sa prise en charge est généralement caractérisée par une intervention chirurgicale dans les heures qui suivent la naissance pour recouvrir la moelle épinière. Dans certains pays comme les États-Unis, une chirurgie fœtale peut aussi être envisagée. Dans pareil cas, les médecins incisent l'abdomen puis l'utérus de la mère avant de gagner la moelle épinière du fœtus.

Les causes du spina bifida ne sont pas connues. Pour prévenir cette malformation, une supplémentation en folates lors de la période de conception est généralement préconisée. Elle passe par une augmentation de la consommation d'aliments type épinards, choux, feuilles de blettes, ou par l'administration de compléments alimentaires. À la moindre question, interrogez votre médecin.

Sources :

  • Orphanet, Inserm, site consulté le 31 mai 2013
  • www.med.univ-rennes1.fr (Le spina bifida par Vincent Gautheron, chef du service de médecine physique et de réadaptation, CHU de Saint-Étienne), site consulté le 31 mai 2013
  • National Institute of Health, site consulté le 6 juin 2013