Des douleurs articulaires peuvent être le signe que la bactérie responsable de la maladie de Lyme se répand dans l’organisme. © JPC-PROD, Shutterstock

Santé

Maladie de Lyme : quels sont les symptômes ?

Question/RéponseClassé sous :maladie , maladie de Lyme , symptôme

La maladie de Lyme comprend des symptômes précoces, comme l'érythème migrant, et d'autres qui apparaissent plus tard, dans une phase où la maladie peut s'installer dans le temps. Parfois confondue avec d'autres pathologies, la maladie peut être difficile à diagnostiquer.

La maladie de Lyme est une infection bactérienne transmise par la morsure d’une tique du genre Ixodes. La bactérie responsable de la maladie de Lyme s'appelle Borrelia burgdorferi. Le diagnostic vise à mettre en évidence cette bactérie par des cultures, par PCR ou par la présence d'anticorps.

Le seul traitement actuellement existant est antibiotique (amoxycilline, cycline). Encore faut-il que les symptômes évoquent, aux yeux du médecin, cette maladie afin qu'il prescrive le bon traitement.

Symptômes de la maladie de Lyme chez l'Homme

D'après le site de l'Assurance maladie, la maladie de Lyme comporte trois phases :

  • dans le premier mois suivant la morsure de tique, une rougeur circulaire apparaît qui part du centre de la morsure et s'en éloigne en couronne : c'est l'érythème migrant. Il peut aussi y avoir de la fièvre, des maux de tête et des ganglions. Un traitement antibiotique est préconisé lorsque ces symptômes apparaissent, mais beaucoup de patients n'ont aucun symptôme,
  • en l'absence de traitement lors de la phase précoce, des complications peuvent survenir dans les mois suivants. Elles sont d'ordre cardiaque (palpitations), ophtalmique (vision trouble), neurologique (paralysie faciale, encéphalite), articulaire (douleurs). C'est dans cette phase que la maladie peut devenir chronique,
  • dans une troisième phase, il peut y avoir des symptômes articulaires (poussées d'arthrite), des atteintes du système nerveux et des lésions de la peau.

L'arbre antidouleur d'Afrique  Le neurobiologiste Michel de Waard raconte comment avec son équipe ils ont découvert qu'une plante médicinale, le pêcher africain, contenait de fortes doses de tramadol, un antidouleur de synthèse sur le marché depuis 40 ans. © Inserm